maison squattée : les propriétaires ne peuvent rentrer chez eux

Publié par
Ablette Intervenant

C'est vraiment un problème récurrent et de plus en plus de gens songent à faire justice eux-même : c'est une mauvaise idée !

Publié par
Isidore Beautrelet Administrateur

Bonjour

Une entreprise privé "Squat Solution" fait de plus en plus parler d'elle.

Ils rachètent l'immeuble squatté au propriétaire (bien évidemment le prix proposé est bien dessous de la valeur réelle sans pour autant être lésionnaire).

Ils s'occupent ensuite de la procédure d'expulsion. Ils proposent d'abord un arrangement amiable aux squatteurs : en échange d'une somme d'argent ces derniers doivent quitter les lieux.

Ils revendent ensuite l'immeuble après réhabilitation.

https://squatsolutions.com/

Pour les résidences secondaires, je dis "pourquoi pas" même si on peut regretter que le propriétaire se retrouve à vendre son bien moins que sa valeur réelle.

__________________________
Charte du forum

Attendus filière droit

Les études de droit, c'est quoi ?

Méthodologies

Méthodes de travail

Sites utiles pour vos études

Logement étudiant

Job étudiant

Études à distance

Année de césure

Service civique

Publié par

Bonjour à tous,



j'ai eu l'occasion de regarder plusieurs reportages où cette société était présente. Plusieurs agents immobiliers ont monté cette "astuce" pour éviter aux proprios de se retrouver à attendre/courir après l'Etat français comme le tribunaux.

Sauf que, au risque de paraître complètement parano : je trouve ça plus que risqué au long terme... ne serait-est-ce pas, en bout de courses, une façon pour l'Etat de se désengager encore plus de ses prérogatives comme de ses devoirs ? Ne va-t-on pas se retrouver avec "ça" comme seule solution et sans refonte de la loi ?



Dans l'un des reportages que j'ai vu, malheureusement la proprio d'une résidence principale était dans cette situation. Elle a eu le malheur de partir 10jours dans sa famille, en vacances. Au retour... bam ! Vive le délai légal de 48h. 2 ans de procédure, toujours rien... et donc elle a vendu au rabais, pour se débarrasser du caillou, devenu rocher, dans sa chaussure.

D'ailleurs dans la catégorie des décisions mémorables : une vieille dame possédait une résidence secondaire, qu'elle louait à un jeune homme (de façon légale et conforme donc bail et compagnie). Avec le temps, elle a décidé de vivre dans cette résidence secondaire, et en averti le locataire dans les délais impartis. Il refuse de partir, et cesse de payer son loyer. Il dégrade le logement, la proprio se retrouve à vivre dans un logement prêté par la commune en attendant décision de justice. Manque de bol, au bout de 4 mois, on arrive en novembre... donc le juge du tribunal statue que le locataire squatteur ne peut plus rester MAIS comme on entre dans la période hivernale... il n'a pas le droit de lui faire quitter le logement. DONC, comme la dite résidence secondaire a deux étages, la proprio et son locataire squatteur ont du vivre en collocation. Cela a duré deux mois, le temps que le député du coin foute un boxon et trouve une solution de relogement pour le gus...



Vive la France !

__________________________
"Avant de dire quelque chose, il faut s'assurer que le silence ne soit pas plus important."

Marcel Marceau

Publié par
Isidore Beautrelet Administrateur

Bonjour


Sauf que, au risque de paraître complètement parano : je trouve ça plus que risqué au long terme... ne serait-est-ce pas, en bout de courses, une façon pour l'Etat de se désengager encore plus de ses prérogatives comme de ses devoirs ? Ne va-t-on pas se retrouver avec "ça" comme seule solution et sans refonte de la loi ?


Effectivement, l'émergence d'entreprises spécialisées dans cette activité est dû à une défaillance de l’État.

__________________________
Charte du forum

Attendus filière droit

Les études de droit, c'est quoi ?

Méthodologies

Méthodes de travail

Sites utiles pour vos études

Logement étudiant

Job étudiant

Études à distance

Année de césure

Service civique