INTERVIEW : Un Notaire stagiaire vous répond

Publié par
Olivier Intervenant

Bonsoir à tous !

Voilà à la suite de l'"interview" de jeeecy sur le métier d'avocat, je me propose de me soumettre à vos questions en ce qui concerne la profession de Notaire, la formation, le travail dans les études etc etc.

Aucun tabou ici je répondrai à TOUT !

Vous avez 2 semaiens à partir d'aujourd'hui, ce qui signifie que je répondrai en bloc à toutes vos questions le 22 octobre prochain !

A vous !

__________________________
Avant de poster, merci de lire la charte du forum

Publié par

Bon je postes quelques questions, mais c'est pour l'intérêt général, bien qu'il y a quelques années je pensais me destiner à ce métier, mais bon après c'est pas impossible que je change d'avis puisque j'ai pas encore goûté au droit public ou au droit privé pour dire "j'aime ça" :))

- Quelles matières à privillégier pendant les études à la fac ?
- Quelles sont les spécificités/modalités/épreuves de l'examen pour l'entrée dans le CFPN ?
- On gagne combien ? :oops:
- L'Etat nous prend beaucoup ? :twisted:

[size=75:rpznb102]Fallait les poser les deux dernières, dites pas, je demande tout haut ce que vous vous demandez tout bas[/size:rpznb102] :D

Publié par

à quoi ca sert un notaire?

ca ne fait pas double emploi avec les avocats :P

il fallait aussi que je pose ces questions...

plus sérieusement : comment devient-on notaire?

__________________________
Merci de respecter la charte du forum.

M2 - DJCE de Nancy
CRFPA de Versailles

Publié par

Citation de jeeecy :

plus sérieusement : comment devient-on notaire?


[img:mws47typ]http://morsula.free.fr/GS_189f01f1e0.png[/img:mws47typ]

Oups, désolé je me suis trompé de smile ! :oops:

Mais tu es élève avocat et tu devrais un généraliste du droit et tu ne sais pas comment on devient notaire. M'inquiète, m'inquiète, ... :?

Publié par

N'est-il pas trop difficile de se faire "accepter" par les autres notaires?

Publié par

Citation de sabine :

N'est-il pas trop difficile de se faire "accepter" par les autres notaires?


Moi je poserais plutôt la question sous la forme : Est-il difficile de devenir propriétaire d'une office ?

Publié par

C'est gentil Morsula mais ce n'était pas le sens de ma question :roll:

Publié par

Je vois, mais le problème c'est justement de devenir propriétaire d'une étude, autrement si un notaire a des besoins en assistants je ne vois pas pourquoi il accepterait mal un notaire-salarié débutant qui a suivi pratiquement les mêmes études que lui. Ce que je veux dire c'est que le problème se situe au niveau de l'entrée dans le cercle, donc je comprends pas trop l'intérêt de la question sur l'acceptation, mais ça reste ta question, bien sûr :wink:

Publié par

Et moi je ne comprends pas trop pourquoi tu te mêles de tout...

Publié par
Olivier Intervenant

et moi j'aimerais bien que vous vous calmiez tous les deux !

__________________________
Avant de poster, merci de lire la charte du forum

Publié par

C'est justement un cercle donc le fait d'arriver dans une étude avec un statut de stagiaire n'est pas facile à défendre. Une de mes amies est clerc en formation, sur les quatre de l'étude, trois sont à l'école de Dijon et apprennent sur le tas, sans être bien considérés par le notaire. Certains préfèrent prendre des stagiaires issus du CFPN, d'autres de M2, d'autres cherchent des clercs expérimentés et / ou spécialisés dans certains domaines... Le droit évoluant, les études ne sont pas vraiment les mêmes ( et les notaires ne sont pas forcément à jour des réformes, donc n'acceptent pas forcément les remarques d'un " blanc bec " ).

Quelques questions :

- est-ce que tu as vu dans les actes des garanties autonomes ? Comme ça se développe en droit interne dans certains domaines, je me demandais si ça s'officialisait dans la pratique ( et si tu as un formulaire ça m'intéresse aussi ).

- qu'est-ce que tu penses du projet de réforme de la profession présentée par la Ministre de la Justice ?

- quel est le dossier qui t'a le plus marqué, du moins l'histoire ? Celui qui t'a le plus plu ?

- à partir de quel moment on prend conscience de ses responsabilités en tant que notaire stagiaire, et des risques de devoir y faire face ?

- quels sont les revenus d'un notaire stagiaire ?

- que penses-tu de la création du BTS notarial destiné à former des rédacteur d'actes courants, et de son influence sur les vocations des jeunes qui pourraient être rebutés par les examens d'entrée du CFPN ? ( c'était l'argument majeur des étudiants qui voulaient faire le M2, ne pas réviser )

- puisque tu dois préparer un rapport de stage, quelles sont les étapes de sa préparation, comment se fait le choix du sujet, quels sont les rapports avec ton employeur sur ce document ? Est-ce que tu as le droit de citer le nom des parties dans le rapport ? Est-ce qu'il y a une présentation orale ?

- j'ai vu que le stage pouvait par dérogation se dérouler ailleurs que dans une étude, est-ce que tu connais des personnes dans ce cas ?

Je réfléchis à d'autres questions.

__________________________
Votre sujet a peut-être déjà été traité : avez-vous utilisé la fonction recherche ? :wink:
http://forum.juristudiant.com/search.php

*Membre de la BIFF*

Publié par

Salut, je suis en terminale S et je ne sais pas encore vers quoi me diriger. :?

Je me demande déja ce que sont exactement des études de droit. Est ce qu'on doit apprendre plein de textes par coeur, ou seulement apprendre un certain raisonnement relatif au droit. Ou complètement autre chose ?

La première année n'a pas l'air d'être du droit à proprement parlé, qu'est ce que c'est alors?

Par rapport au métier de notaire, il y a 2 accès possibles, si j'ai bien compris tu fait le CFPN. Pour y accéder on doit réussir un examen: est-il dur, qu'elle est le pourcentage de réussite.

Je croyais que notaire était un métier avec numérus clausus mais ce n'est pas le cas si on y accède sur examen et pas sur concours?

La deuxième voie est la voie universitaire, je suppose qu'il y a un examen à la fin de chaque année. Est ce que c'est dur et quel est le pourcentage de réussite?

Tous ces examens (que ce soit la voie universitaire ou professionnelle), peut-on les passer plusieurs fois, si oui combien?

Dernière question, imaginons que je fasse des études de droit pour faire notaire mais que je n'y arrive pas à un certain moment, à partir de Bac + combien je pourrai avoir un métier sans trop de problème? (Je pense qu'avant Bac + 4 ça doit être très dur de trouver un travail)

Merci, c'est sympa à toi de bien vouloir répondre à nos questions. :))

Publié par

Citation de Flox :

Salut, je suis en terminale S et je ne sais pas encore vers quoi me diriger. :?

Je me demande déja ce que sont exactement des études de droit. Est ce qu'on doit apprendre plein de textes par coeur, ou seulement apprendre un certain raisonnement relatif au droit. Ou complètement autre chose ?

La première année n'a pas l'air d'être du droit à proprement parlé, qu'est ce que c'est alors?


Je me permet de répondre à ces deux questions :
- les études de droit ce n'est pas de l'appris par cœur, c'est avant tout de la réflexion, et de la méthode, celui qui se contente d'apprendre juste bêtement n'a généralement pas la moyenne ( en première année à la rigueur mais après ça ne passe plus ) pour te donner un exemple mon prof de civil nous interdisait en L1 de mettre du cour, de mettre des citations et même de mettre les articles du code pour être sur qu'on ne ferait que uniquement raisonner dans le devoir ^^'
Seulement l'appris par cœur peut passer en première année car il y a pas mal de matières historiques ( relations internationale, histoire du droit...) qui n'ont pas de gros coeff mais qui peuvent sauver les pots des matières à réflexion.

- la première année n'est pas du droit à proprement parlé dans le sens où justement tu as ces matières qui font un peu penser à l'histoire au lycée je dirais, en deuxième année on ne demande purement que de la réflexion et l'acquisition d'une méthodologie donc difficile pour celui qui apprend par cœur d'obtenir la moyenne.

Publié par

En fait ça m'arrange pas mal que ça ne soit pas que des savoirs à mémoriser.
Par contre je ne comprend toujours pas ce que c'est que c'est exactement que les études de droit. C'est avant tout un raisonnement et une compréhension des lois et une bonne expression écrite?

Je me demande vraiment si ça peut me plaire et si je peux être bon dans cette voie.

En première S j'étais assez bon dans les matières scientifiques plutôt moyen en histoire et français et assez mauvais en langues étrangères. A votre avis j'ai le profil pour des études de droit ?

Publié par

Bonjour,

moi qui ne deviendrait jamais notaire, mais qui a profité de leurs services, je reviens sur la question de Morsu :

L'accès au métier est quand même sévèrement restreint par l'achat de l'office. Pour quelqu'un qui ne profiterait pas de conditions familiales, quel est l'investissement financier nécessaire, et en combien de temps est-il rentabilisé (en moyenne, bien sûr) ?

Merci à toi et bonne chance.
X-Ray

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Publié par

Citation de Flox :

Par contre je ne comprend toujours pas ce que c'est que c'est exactement que les études de droit. C'est avant tout un raisonnement et une compréhension des lois et une bonne expression écrite?

Je me demande vraiment si ça peut me plaire et si je peux être bon dans cette voie.

En première S j'étais assez bon dans les matières scientifiques plutôt moyen en histoire et français et assez mauvais en langues étrangères. A votre avis j'ai le profil pour des études de droit ?


Bonjour,

N'hésite pas à chercher dans les sujets de cette section, et dans ceux de la partie méthodologie ( au besoin aide-toi de l'index en tête de la page Orientation ). Il en existe pas mal postés par des lycéens ou des étudiants de L1 qui se posent des questions comme toi, tu y trouveras des réponses. Si tu as des questions spécifiques, crée un sujet pour respecter le thème de celui-ci sur le notariat :wink:

__________________________
Votre sujet a peut-être déjà été traité : avez-vous utilisé la fonction recherche ? :wink:
http://forum.juristudiant.com/search.php

*Membre de la BIFF*

Publié par
Olivier Intervenant

Bon voici les réponses tant attendues :

Citation de morsula :

- Quelles matières à privillégier pendant les études à la fac ?
- Quelles sont les spécificités/modalités/épreuves de l'examen pour l'entrée dans le CFPN ?
- On gagne combien ?
- L'Etat nous prend beaucoup ?


- pour ce qui est des matières à privilégier il s'agira bien évidemment de tout ce qui peut toucher de près ou de loin le notariat : droit de la famille en général, droit des biens, droit commercial, droit fiscal, droit de l'urbanisme et droit des obligations et des sûretés.

- les épreuves de l'examen du CFPN sont au nombre de 4 : d'abord 3 épreuves écrites d'admissibilité d'une durée de 3 heures (en général des dissert ou commentaires d'arrêt) portant sur les obligations et les biens pour la première, le droit de la famille pour la 2e et le droit commercial pour la 3e. Si le candidat obtient la moyenne sur ces trois épreuves, il subit un oral de langue étrangère (rassurez vous rien de bien compliqué, et c'est noté que sur 10) et le grand oral devant des notaires, des profs et un magistrat sur une question de culture juridique (le cours d'intro au droit quoi...). Si sur l'ensemble des épreuves écrites et orales le candidat obtient la moyenne, il est admis.

- aaaah la question de la rémunération... Tout dépend de l'endroit où tu exerces. D'après les chiffres officiels de la profession, un notaire gagne aux alentours de 54.000 euros par mois, mais ça peut être beaucoup plus mais aussi beaucoup moins.

- pour ce qui est de la part de l'état, il faut savoir que plus de 80 % des "frais de notaire" sont en fait des taxes recouvrées par le notaire pour le compte de l'état.
Sinon pour les impôts ben à 50.000 euros par mois on remercie le bouclier fiscal qui limite les prélèvements à 50 % ^^.

Citation de jeeecy :


comment devient-on notaire?

Il existe deux voies, soit par le CFPN dont je détaille les épreuves plus haut (après le M1 en droit sur examen ou après diplôme de premier clerc et maîtrise en droit sans examen), soit en obtenant un M2 droit notarial puis le Diplôme supérieur du notariat.

Citation de mathou :


- est-ce que tu as vu dans les actes des garanties autonomes ? Comme ça se développe en droit interne dans certains domaines, je me demandais si ça s'officialisait dans la pratique ( et si tu as un formulaire ça m'intéresse aussi ).


Jamais ! Tout simplement parce qu'une garantie autonome n'a pas besoin d'être formalisée par acte authentique puisqu'elle ne se publie pas !
En revanche on a assez souvent des ordres irrévocables de versement de prix à des banques (pour les crédits relais) qui peuvent s'apparenter à des garanties autonomes puisque le client en voit pas la couleur de son prix de vente.

Citation de mathou :


- qu'est-ce que tu penses du projet de réforme de la profession présentée par la Ministre de la Justice ?

Pour l'instant je t'avoue que c'est encore très flou. Par contre au niveau de la réforme des écoles de notariat et de la passerelle pour le CFPN je suis assez favorable parce que je trouvais pas normal que tout le monde ne passe pas l'examen d'entrée, et c'est vrai que ça va être un peu plus compliqué de le contourner maintenant.

Citation de mathou :


- quel est le dossier qui t'a le plus marqué, du moins l'histoire ? Celui qui t'a le plus plu ?

Ah c'est pas évident ça... J'avoue qu'en ce moment j'ai un dossier de succession que j'ai récupéré qui est à l'étude depuis plus de 15 ans, avec des défunts qui se sont chacun mariés deux fois, Monsieur qui a refusé de reconnaître certains enfants hors mariage. Dans ma succession j'ai une maison qui menace de s'effondrer et j'ai un arrêté de péril sur le dos... donc j'avoue que niveau intérêt c'est celui là le plus intéressant que j'ai eu à traiter.
Sinon au niveau histoire en ce moment je vois pas grand chose de bien rigolo mais si j'ai quelque chose je vous en ferai part.


Citation de mathou :

- à partir de quel moment on prend conscience de ses responsabilités en tant que notaire stagiaire, et des risques de devoir y faire face ?

Bah tu sais un notaire stagiaire il est avant tout là pour rédiger des actes et il a pas encore trop de responsabilités, mais j'espère que ça viendra. Sinon c'est vrai que quand tu reçois ton premier acte tu as bien peur quand même parce que en théorie c'est facile mais une fois que tu as le client devant toi c'est plus la même chose. Mais bon ça vient assez vite.

Citation de mathou :


- quels sont les revenus d'un notaire stagiaire ?

Minables ! non je rigole c'est mieux que rien mais en général ça fluctue selon l'étude et le nombre d'heures de travail par mois. A titre perso je touche un peu moins de 1350 € par mois pour 39 heures par semaine.


Citation de mathou :


- que penses-tu de la création du BTS notarial destiné à former des rédacteur d'actes courants, et de son influence sur les vocations des jeunes qui pourraient être rebutés par les examens d'entrée du CFPN ? ( c'était l'argument majeur des étudiants qui voulaient faire le M2, ne pas réviser )

J'y ai répondu un peu plus haut... Je suis pas contre l'idée du BTS mais à condition de maintenir quand même la formation professionnelle parce que le diplôme de 1er clerc était un diplôme de qualité.

Citation de mathou :


- puisque tu dois préparer un rapport de stage, quelles sont les étapes de sa préparation, comment se fait le choix du sujet, quels sont les rapports avec ton employeur sur ce document ? Est-ce que tu as le droit de citer le nom des parties dans le rapport ? Est-ce qu'il y a une présentation orale ?

Celle là je te promets de répondre quand je le saurai, mais pour l'instant c'est très flou. Je sais que les pages doivent être contresignées par le maître de stage pour vérifier que le secret professionnel est respecté (donc pas le nom des parties ...), l'employeur est censé diriger la rédaction du rapport (je dis bien censé), et bien évidemment le rapport est soutenu en grand oral devant un jury de 4 membres je crois.
Pour le reste je te dirai quand j'aurai les infos nécessaires.

Citation de mathou :


- j'ai vu que le stage pouvait par dérogation se dérouler ailleurs que dans une étude, est-ce que tu connais des personnes dans ce cas ?

Non désolé.

La suite tout à l'heure.

__________________________
Avant de poster, merci de lire la charte du forum

Publié par
Olivier Intervenant

Allez suite et fin :


Citation de Flox :

Je croyais que notaire était un métier avec numérus clausus mais ce n'est pas le cas si on y accède sur examen et pas sur concours?


Le métier de Notaire est un métier qui s'exerce effectivement avec un "numerus clausus" à savoir que l'installation n'est pas libre. Ceci dit le diplôme et l'installation n'ont rien à voir. On peut très bien être diplômé notaire (donc sur examen) et ne jamais s'installer pour des raisons financières (pas les moyens d'acheter un office) ou personnelles (pas envie de s'installer ou impossible de trouver une étude à racheter)

Citation de Flox :

Par rapport au métier de notaire, il y a 2 accès possibles, si j'ai bien compris tu fait le CFPN. Pour y accéder on doit réussir un examen: est-il dur, qu'elle est le pourcentage de réussite.

Comme tout examen de fin d'études, l'examen de notaire n'est pas un examen qui est donné (et heureusement). L'examen d'entrée a un taux de réussite d'environ 40 à 60 % selon les années.
Pour ce qui est de l'examen de sortie, le taux de réussite est à nouveau d'environ 60 %.

Citation de Flox :

La deuxième voie est la voie universitaire, je suppose qu'il y a un examen à la fin de chaque année. Est ce que c'est dur et quel est le pourcentage de réussite?

Euh là je connais moins bien. D'après ce que j'en sais la première année est plus facile mais les deux années de DSN sont loin d'être évidentes. De plus il n'y a pas de délai imposé pour soutenir le mémoire et donc il faut se motiver soi même pour obtenir le diplôme.

Citation de Flox :

Tous ces examens (que ce soit la voie universitaire ou professionnelle), peut-on les passer plusieurs fois, si oui combien?

La voie universitaire je ne sais pas mais je pense qu'il n'y a plus de limites au redoublement.
Pour la voie universitaire on peut passer l'examen d'entrée 3 fois (si je me souviens bien), et l'examen de sortie 2 fois avec possibilité d'une dérogation pour un triplement de l'année. Je précise ici qu'il est conseillé de réussir du premier coup parce que l'année de cours est loin d'être offerte (à Nancy il faut compter environ 4000 € pour la formation à temps plein)

Citation de Flox :

Dernière question, imaginons que je fasse des études de droit pour faire notaire mais que je n'y arrive pas à un certain moment, à partir de Bac + combien je pourrai avoir un métier sans trop de problème? (Je pense qu'avant Bac + 4 ça doit être très dur de trouver un travail)

Tout dépend du type de poste que tu recherches par la suite. Une formation notariale t'ouvre les portes des banques et des entreprises de gestion de patrimoine. Il est sur toutefois qu'en dessous de bac +4 ça devient difficile...

Citation de Flox :

L'accès au métier est quand même sévèrement restreint par l'achat de l'office. Pour quelqu'un qui ne profiterait pas de conditions familiales, quel est l'investissement financier nécessaire, et en combien de temps est-il rentabilisé (en moyenne, bien sûr) ?

Très bonne question ça...
Alors ce que j'en sais (c'est un sujet très sensible dans la profession), je sais qu'il est maintenant difficile de financer son installation intégralement par les prêts qui nous sont accordés par la caisse des dépôts et consignations, dans la mesure où beaucoup de notaires demandent maintenant un apport personnel (donc hors prêt) qui peut monter très très haut (je dirais pas moins de 100.000 euros hors prêt aujourd'hui, plutôt plus d'ailleurs). Pour ce qui est de la part empruntée il faut compter 300 000 à 400 000 euros à peu près je dirais... Pour ce qui est de la rentabilisation, tout dépend de la clientèle que tu récupères et du travail que tu fournis...

Voilà j'espère avoir répondu à tout le monde. Si ce n'est pas le cas ou si d'autres questions vous viennent n'hésitez pas je répondrai question par question maintenant.

__________________________
Avant de poster, merci de lire la charte du forum

Publié par

Pour les salaires question peut-être bête mais tu ne t'es pas trompé d'un 0, ou c'est peut-être sur une année?

Merci pour toutes tes réponses :)

Publié par
Olivier Intervenant

ben non je me suis pas trompé, et c'est pas sur une année, c'est bien par mois. Sachant que le notaire fonctionne par prélèvements sur le résultat de l'office ça fait en gros entre 600 000 et 700 000 euros par an

__________________________
Avant de poster, merci de lire la charte du forum

Publié par

Merci de t'être soumis à l'exercice :wink:

Une question, que je vais poser à Jeeecy également ( et qui fera plaisir à Morsula :P ) : que penses-tu du rôle du notaire dans les relations commerciales ?

Pour l'instant la fonction est réservée aux établissements de crédit et d'assurance, mais le Conseil supérieur du notariat n'exclue pas l'extension de la qualité de fiduciaire aux notaires : tu en penses quoi ? Ca rentrerait dans l'optique de gestion patrimoniale, mais est-ce que les mécanismes actuels ne suffisent pas ?

Est-ce que tu pourrais aussi parler de la formation continue et du CRIDON ?

__________________________
Votre sujet a peut-être déjà été traité : avez-vous utilisé la fonction recherche ? :wink:
http://forum.juristudiant.com/search.php

*Membre de la BIFF*

Publié par
Olivier Intervenant

Alors le rôle du notaire en matière commerciale, une nouvelle fois c'est très fluctuant selon les études.

La plupart des notaires se contentent de faire du droit commercial lié à la gestion du patrimoine de leurs clients (création de sociétés, cessions de fonds de commerce). Les gros dossiers commerciaux sont gérés dans les grosses études.

Après pour la fiducie, je n'ai rien contre le fait que ce soit étendu aux notaires, mais dans la mesure où le droit commercial ne fait pas partie du monopole de la profession c'est vrai que pour l'instant on regarde ça de très très loin.

Ensuite la formation continue je t'avouerai que je ne peux pas vraiment en parler, dans la mesure où je suis dans une étude où personne ne va jamais en formation... Donc je ne peux pas vraiment expérimenter (eh oui chez nous si tu as pas les mains sur le clavier à taper des actes, tu ne travailles pas... par cnotre tu dois tout savoir bien évidemment... je ferme la parenthèse)
Mais il est vrai qu'il existe un institut géré par la profession (l'INAFON) qui propose des formations vraiment intéressantes tout au long de l'année. Sachant que les frais de formation et de transport sont également pris en charge par la profession (y compris l'hôtel et les frais kilométriques...) Dès que je peux aller en formation je vous en dirai plus (je suis en train de tenter pour l'été prochain mais c'est pas gagné). D'ailleurs pour ceux que ça intéresse et qui ne sont pas trop pressés je peux vous faire copie du guide de l'inafon de cette année.

Pour le CRIDON là je peux vous en parler un peu plus (ben oui on va pas en formation puisqu'on paye le CRIDON)
Le CRIDON est un organisme professionnel qui est en fait chargé de nous débloquer quand on a un souci juridique (vous savez un peu comme quand vous êtes plantés dans un jeu vidéo et que vous appelez SOS Nintendo pour vous débloquer... ben pareil mais en juridique là). La meurthe et Moselle dépend du CRIDON de Lille, et il faut avouer que c'est toujours impressionnant d'avoir quelqu'un au téléphone qui connaît le JCP et le Jurisclasseur par coeur et qui vous balance la référence ou le texte de loi directement sans même réfléchir... D'ailleurs j'ai un jeu à titre perso, c'est de chercher des questions pour planter le CRIDON (dès fois que j'aie droit à un tour de manège gratuit.... ah au fait mathilde ils ont toujours pas trouvé pour la question que je te posais l'autre jour donc je crois que j'ai enfin réussi à les planter ^^)

__________________________
Avant de poster, merci de lire la charte du forum

Publié par

Roh, ça ce sont des bonnes informations, merci :wink:

Pour la question au CRIDON ça m'étonne quand même, il y a pas mal de commentaires dans le sens dont on parlait... :lol:

__________________________
Votre sujet a peut-être déjà été traité : avez-vous utilisé la fonction recherche ? :wink:
http://forum.juristudiant.com/search.php

*Membre de la BIFF*

Publié par

quel a été ton parcours ? quelles ont été tes moyennes approximatives pendant tes années a la fac ? qu'est ce qui fait la différence pour une admission en M2 droit notarial ?

Publié par
Olivier Intervenant

Alors mon parcours ça a été un bac ES, puis la fac de droit, maîtrise en 4 ans (entre 12 et 14 de moyenne approximativement selon les années) puis l'examen d'entrée au CFPN (je voulais une formation vraiment professionnelle donc j'ai d'emblée refusé la formation en M2 notarial), puis l'examen de sortie du CFPN.

Voilà, à ta dispo pour des précisions bien sûr.

__________________________
Avant de poster, merci de lire la charte du forum