Droit après hypokhâgne catastrophique

Publié par

Bonjour tout le monde,

Je suis actuellement en hypokhâgne et cela ne va pas du tout. J'ai passé un bac S mais je ne me plaisais pas du tout dans cette filière, me raccrochant aux matières littéraires. Je ne savais pas du tout quoi faire après la terminale alors j'ai décidé de partir en littéraire croyant et priant haut et fort que je m'épanouirais dans cette filière. J'étais très bonne élève et mes profs m'ont poussée à faire une prépa. Je suis allée en A/L après avoir hésité longuement sur le droit. Dès le début, j'ai senti que je ne me plairais pas dans ce milieu préparationnaire ô tant appréhendé. Les cours ne m'intéressent pas, j'ai voulu quitter la prépa au début du S1, il n'y avait pas de place à la fac de droit, j'ai retenté au S2 et toujours pas de transfert (et disons le honnêtement, je souffre comme une merde égarée). J'ai donc refait Parcoursup. Maintenant, ma question est la suivante : ayant le syndrome de la redoublante (à savoir maintenant plus aucune confiance en soi concernant mes capacités), pensez-vous que la fac de droit est si dure même pour qqn qui est passée par la prépa ? Est-ce que la fac de droit demande vraiment un niveau élevé en matière de compétences ? Y-a t-il une pression comparable à celle de la prépa en terme de rythme et d'exigences ?



Désolée pour tout ce blabla qui débouche sur une question si "simple"

Merci bien

Publié par
LouisDD Administrateur

Bonjour

Pour vous rassurer sur tout ce qui est redoublement etc, ce forum regorge d’exemple sur des multi redoublants/AJAC qui maintenant sont doctorants/ont été major de promo en Master etc.
Il faudra donc repartir sur une base saine et reprendre confiance en vous.

Vous aurez sûrement des tôles, peut être des profs un peu brut de décoffrage, des camarades qui s’y croiront un peu trop, mais croyez moi : rien ne prépare plus qqun au droit qu’un autre sortant de bac. Vous êtes tous néophyte, vous allez tous devoir vous familiariser avec la méthodo et le raisonnement juridique... donc si vous vous donnez les moyens d’assimiler ça, à côté les examens et les cours en L1 c’est de l’histoire, des cours a connaître (malheureusement) parfois coeur, et peut être quelques matières purement juridiques qu’il faudra maîtriser plus qu’apprendre.

Il y a un rythme tout de même soutenu (entre 2-3 TDs à préparer [au moins à lire] par semaine, 20h de cours qui demandent au moins 20h de travail, etc), mais rien d’ingérable. Il faut savoir garder sa santé (mentale et physique ) à côté et cela se fait sans pb.

Il y a les colles/galops d’essai environ en novembre, examens de S1 en décembre/janvier selon si on aime ou non le père Noël dans votre fac, rebelotte colles en mars et examens courant fin avril- début mai. Rattrapage en mai-juin selon les calendriers universitaires, mais voilà on va dire qu’une année passe vite, très vite même, donc il s’agit de ne pas se relâcher. Garder un rythme normal mais constant, c’est un peu une course de fond.

Voilà voilà j’sais pas si ça répond à vos interrogations, sinon hésitez pas à en poser d’autres !

Bonne journée

__________________________
Le précieux... enfin la charte du forum quoi !

Ma méthode de travail




"Plus que des lois de procédure, ce sont des lois de neutralité fiscale qui sont le meilleur remède aux tentations d'abus de droit." Maurice Cozian (1936-2008)






"Fear," he used to say, "fear is the most valuable commodity in the universe." Max Brooks, WWZ

Publié par
x-ray Intervenant

Bonjour,

La méthode de travail et surtout, la capacité de travail que vous avez acquises en prépa seront des atouts pour vous à la fac.

Mais attention, comme vous serez moins (beaucoup moins) suivie, il va falloir vous mobilisez vous-même et ne pas tomber dans la procrastination.

Pour l'échec, moi je ne vois personnellement aucun échec ! vous avez choisi un mauvais chemin et vous bifurquez pour revenir vers vos centres d'intérêts ! où est l'échec ? L'échec, ça aurait été de vous entêtez et... d'échouer ! Vous n'êtes pas la première à vous réorientez, et croyez moi, vos chances de réussites sont bien plus grande maintenant que vous savez ce que vous ne voulez pas pour vous.

Cordialement

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans