Différence entre nation et patrie ??

Publié par

Bonjour,

Je n'arrive pas à trouver la différence entre la patrie et la nation, le patriotisme et le nationalisme.

Si quelqu'un pourrait m'éclairer :)

Merci

Publié par

Salut,

je te cite l'article "Patriotisme et régionalisme" du [u:3tatd75c]Dictionnaire des nations et des nationalismes[/u:3tatd75c], Kott et Michonneau, Hatier, coll Initial :

"Par "patriotisme", on entend ici toutes les formes d'attachement sentimental au territoire proche de son lieu de naissance. La Patrie diffère de la Nation en ce que cette dernière est une communauté politique abstraite avec laquelle les liens sont plus abstraits".

Selon ces auteurs, le patriotisme est "enchassé" dans le Nationalisme. Il en serait l'origine.

Selon Claude Nicolet ( [u:3tatd75c]L'idée républicaine en France[/u:3tatd75c]), ce n'est qu'à la fin du XIXème que les deux notions se distinguent, lorsque le terme de "nationalisme" prend une connotation négative (expansionnisme, agressivité...).

Aujourd'hui par exemple, on peut encore en appeler au "patriotisme économique", moins au "nationalisme économique" !![/u]

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Publié par

Ok, donc en résumer ce sont deux notions plus ou moins synonyme mais la notion de patrie à une connotation sentimentale. Alors que l'on peut faire partie d'une nation sans y être attacher.
C'est bien ça ?

Merci pour ta réponse ;)

Publié par

Je ne pense pas que ce soit une question d'amour.

La distinction serait plutôt matérielle/idéologique.

Si l'on écoute la Marseillaise : "Allons enfants de la Patrie...", on entend "campagne", "compagne", "ensanglanté"...La patrie, c'est le lieu de naissance de l'individu, sa communauté : des paysages, des églises (bâtiments), sa maison...C'est matériel et c'et tout ce qu'on aime instinctivement.
La Patrie a pour étymologie le latin patria, "pays du père" et par extension, "sol natal". C'est parlant, non ?

La Nation est une collectivité abstraite. C'est une idée, un subterfuge, un artifice. La nation n'existe que parce que l'on adhère à cette idée. Alors seulement elle peut être considérée comme "un corps intemporel qui survit à la succession des générations" (Carré de Malberg) issu d'une volonté de "vivre ensemble" (Renan)

Le problème du terme "nationalisme", c'est qu'il a été lié à des conceptions ethniques, voire raciales. Dans la conception allemande en particulier au début du XIXème, la Nation est liée à la communauté réelle de langue, de culture, de religion, d'une communauté ethnique à l'origine commune (cf Fichte, Discours à la Nation allemande, 1816).

Des auteurs français suivront cette conception (Taine...)...

A la fin du XIXème, les nationalismes vont s'exacerber sur cette base ethnique (cf les Gaulois et les Germains, toute la mythologie scolaire de la IIIème, Vercingétorix, Jeanne d'Arc et tutti quanti), jusqu'à aboutir à la conception raciale de la Nation dans l'Allemagne hitlerienne. Quoique là, il s'agisse plus de la notion de peuple (Volk) que de Nation qui est mise en avant...

Donc, pour faire simple :
Patrie = Terre, odeur, sol, amour fraternel...
Nation = Adhésion à une communauté fictive, à des valeurs, volonté, rationalité...

Après, dans la réalité, il est difficile d'aimer sa patrie sans adhérer à la nation qui la porte (sauf à être régionaliste), et certainement impossible d'être nationaliste sans être patriote...

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Publié par

Nikel, tout est clair maintenant :)

Merci beaucoup !

Publié par

Selons moi je veux dire que une nation fait inclure une patrie.Alors un patriote c'est celui qui aime son pays et défendre la terre des ancêtres ,or un nationalisme aime son pays mais il hait les étrangers. Donc une nation va audelà de la patrie.

Publié par

Selon moi, la PATRIE c'est le PERE, la Racine, l'Action...la NATION c'est la MERE la Famille, la Communauté qui Veille et Protège.TOUS DEUX sont prêts à donner leur vie, leur sang pour protéger ce qui est à EUX comme un père, une mère defend ses enfants.

Publié par

Arminius, ou le bon petit soldat identitaire, je te salue.