Classement des facultés de Droit

Publié par

En fait, je pense que les classement rassurent avant tout ceux qui les mettent en avant...d'où les ridicules querelles de clocher (style FLD Lille/Douai, aix/toulon et j'en passe)...

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Publié par

La FLD n'est pas franchement en concurrence avec Douai...

Publié par

Certainement. Je n'ai pas d'avis particulier sur ces deux facs.

Toutefois, il semblerait que certains se sentent en concurrence. C'est souvent le cas en province ou il existe une fac majeure (Lille 2 pour ce qui nous concerne), et des plus petites facs, publiques ou privées. Pour exister, on en arrive souvent à mettre en avant nos "petits" avantages, les filières qui réussissent par exemple. Pour prendre un exemple justement, à Valenciennes, il y a une licence pro qui place 100% de ses étudiants à bac+3 (métiers de la cohésion sociale). Mais il est impossible d'y faire de la science po par exemple (pas plus qu'à la FLD...)

Sincèrement, je pense que le regroupement engagé dans le cadre des PRES n'est pas une mauvaise chose. Rien que dans le Nord, on compte Lille 2, La FLD, Douai, Valenciennes, l'ULCO...Et une école de commerce qui propose un cursus en collaboration avec l'ULCO. 6 structures où l'on peut entreprendre une licence...Ca fait beaucoup, non ?

Après, pour avoir fréquenté une petite fac, puis une grande (en taille), je peux vous dire qu'il y a du bon et du mauvais partout. Et j'ai du mal à me fier aux statistiques de réussite. Ils n'ont souvent pas de sens, ou du moins, du sens que pour ceux qu'ils concernent. Et ils ne changent rien au déchet des premières années...

Si l'on regarde les rapports de l'AERES, on voit que la majeur partie des cursus se valent. C'est les étudiants qui ne se valent pas tous au sein d'une même structure...

Bon, enfin, soit. Dans ce monde de brutes, de libre concurrence, il fallait bien qu'à un moment ou à un autre on en arrive à comparer les universités. Mais là où je me marre, c'est quand je lis ça :
"Si je ne me trompe pas, en prenant en compte le pourcentage de réussite aux concours de commissaire de police, au concours d'entrée à l'ENM ainsi que d'autres concours, la FLD de Lille arrive en 3eme position en France, derrière la Sorbonne et Assas."
Car si on veut être sérieux, il ne faut pas oublier où l'on est. Pour les concours (hors avocat), ce sont les IEP qui trustent le max...Je le montre dans ce post pour l'ENM :
post94875.html#p94875
Alors si on veut comparer, il faut TOUT comparer, et pas que ce qui nous arrange...

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Publié par

Citation de x-ray :

Pour les concours (hors avocat), ce sont les IEP qui trustent le max...Je le montre dans ce post pour l'ENM


Mais parmi ces gens issus d'IEP qui réussissent l'ENM, combien sont passés par une fac de droit avant d'aller en master à Sciences po, ou combien font un double-cursus avec une fac de droit à côté ?

Publié par

Judicieuse remarque Irony.

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Publié par

La FLD propose une licence "droit et sciences politiques", juste au passage. Alors niveau sc po, on est assez servi...

Publié par

Purtle,

Je ne parlais pas de licence de sciences politiques (il n'en existe d'ailleurs pas qu'à la "FLD"), mais des Instituts d'Etudes politiques, dont celui de Paris, le plus renommé, s'appelle maintenant "Sciences Po Paris"...

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Publié par

Bonjour tout le monde,

Je pense être à peu près au bon endroit pour poser ma question.
Alors en fait je suis à l'origine à la faculté de droit de Troyes mais pour certaines raisons je dois aller à la Faculté de Bordeaux et j'aimerais savoir si cette faculté est bonne, correcte (enfin vous voyez) ?
J'ai envoyé un message à la faculté de Bordeaux pour leur demander si la troisième année était sur dossier (eh oui je ne sors jamais de Troyes donc je ne sais pas trop si les facultés peuvent prendre la licence sur dossier) mais je n'allais pas leur demander si leur faculté est bonne ^^

Publié par

Bonjour,

Vous devriez lire le sujet en entier...

Mais juste pour l'anecdote, l'ENM est sise à Bordeaux

__________________________
Charte à lire avant de poster.

Pour ceux qui se posent des questions sur les études de droit =).

Magistère Droit des Affaires, Fiscalité, Comptabilité. [Aix-Marseille III].

Publié par

L'anecdote est bien sûr connu par tout le monde, encore heureux d'ailleurs sinon à quoi bon se trouver en droit mais comme l'a très bien dit Yn "Un bon étudiant restera un bon étudiant qu'il soit à Paris, à Toulouse ou ailleurs. Et je pense qu'il faut arrêter avec les raccourcis du genre "L'ENM est à Bordeaux, Bordeaux est une bonne fac"
Je demandais cela car je leur ai envoyé un courrier afin de savoir quelles étaient les modalités d'inscription pour entrer en L3 et ils m'ont répondu qu'il fallait déposer une candidature (et que le dossier serait examiné), ce qui m'a étonné puisque logiquement la licence est accessible dès lors que nous voulons y entrer. D'où ma question sur la popularité de la faculté de Bordeaux ;)

Publié par

C'est pourquoi je suis perdue, car je me demande si elle est vraiment populaire ou pas ( par rapport à certains post qui semble dire que c'est une bonne faculté), en clair je me demande si j'ai une chance d'y accéder alors que j'atteins seulement la moyenne !

Publié par

Et qu'en est-il de Versailles/Saint-Quentin (UVSQ)et Nanterre (Paris X) ?

Publié par

Etudiant à l'UVSQ je me permets de répondre rapidement. J'ai réellement été impressionné par le niveau et la qualité des enseignements. Nous ne sommes quasiment pas considérés comme une fac parisienne mais ne vous attendez pas pour autant à une fac au rabais ! L'avantage reste clair : la proximité des professeurs. Même si nous sommes de plus en plus nombreux, il reste bien plus simple de parler à un chargé de TD qui se souviendra de vous et de votre devoir ou à un prof d'amphi à la pause d'un cours pour un éclaircissement sur un point venant d'être traité. L'entrée l'année dernière dans le classement de Shanghai a - je pense ( motivé les troupes au point que la faculté nous a bien fait comprendre qu'ils étaient prêts à ne garder que les meilleurs et l'épuration s'est faite et se fait encore alors que certains d'entre nous préparent les rattrapages.

Bref, j'avais choisi l'UVSQ par sécurité avant de tenter la Sorbonne pour une L3 et je ne regrette pas ce choix.

Publié par

Fiez vous à l'AERES. De ce que je sais

Paris I/Paris II
Strasbourg/Aix/Montpellier/Lyon/Bordeaux

L'important étant les bons masters.

Publié par

Contrairement à ce que l'on croit, les universités publiques ont également mis en place des systemes de tutorat ou limité le nombre d'inscrits en TD (25 par exemple à Lille 2). de plus si la FLD propose des CDM en plus des TD, elle ne propose que 8 TD contre 10 à Lille. L'avantage est donc bien mince, sans meme parler des bibliotheques faméliques de la catho...

La seule différence entre Lille 2 et la Catho est malheureusement tue: c'est le niveau des Professeurs. Et oui, tous sont des docteurs en droit qui ont été recalés par le public (non qualifiés par le Conseil National des Universités ou non recrutés par les Facultés publiques). Pourtant ils y ont été formés mais jugés par au niveau. Ce n'est pas un hasard malheureusement. Meme leurs titres sont usurpés: ils se disent maitre de conférence ou Professeur mais ces titres ne sont réservés qu'aux enseignants publics et obtenus après des concours exigeants (agrégation) que les enseignants de la FLD ont ratés... En conséquence, leurs publications sont moins fréquentes et moins bonnes que celles des enseignants à Lille 2. Et leurs cours sont moins bien faits, en général, sauf ceux provenant de quelques rares profs recrutés apres avoir été mis à la retraire à lille ou ailleurs (ils sont 3...).

Attention aux abus. Rien ne justifie de payer 7000 euros par an pour un diplome moins reconnu (bon courage pour acceder à un M2 à Sorbonne ou Assas avec un cursus à la catho) et une formation moins précise (car les enseignants sont moins bons)

Publié par
marianne76 Modérateur

Bonjour,
Contrairement à ce que l'on croit, les universités publiques ont également mis en place des systemes de tutorat ou limité le nombre d'inscrits en TD (25 par exemple à Lille 2).
Tout à fait je confirme

La seule différence entre Lille 2 et la Catho est malheureusement tue: c'est le niveau des Professeurs. Et oui, tous sont des docteurs en droit qui ont été recalés par le public (non qualifiés par le Conseil National des Universités ou non recrutés par les Facultés publiques). Pourtant ils y ont été formés mais jugés par au niveau. Ce n'est pas un hasard malheureusement. Meme leurs titres sont usurpés: ils se disent maitre de conférence ou Professeur mais ces titres ne sont réservés qu'aux enseignants publics et obtenus après des concours exigeants (agrégation) que les enseignants de la FLD ont ratés...
Tout à fait je confirme aussi, il est de même d'ailleurs pour les écoles de commerce, la plupart des profs de droit sont ceux qui n'ont effectivement pas réussi à être qualifiés par le CNU ....

__________________________
Merci de lire et de respecter la charte du forum http://www.juristudiant.com/forum/charte-de-bonne-conduite-a-lire-avant-de-poster-t11.html

Publié par

AVOIR UN M1 de strabourg (droit privé) ouvre-t-il des portes ? Strasbourg est elle reconnu ailleurs et par les jurys de m2 ?

Publié par
marianne76 Modérateur

Bonjour
Qu'est ce que vous entendez par ouvrir des portes?
Si vous voulez travaillez et que vous posez votre candidature pour entrer dans des boites privées, il n'y aura pas grand monde qui vous demandera la provenance de votre Master.
Après si c'est pour poursuivre un M2, souvent on le fait dans la même université, car il y a une certaine cohérence notamment / aux enseignements. Sinon si vous voulez postulez ailleurs, avec un bon dossier, vous passez partout.

__________________________
Merci de lire et de respecter la charte du forum http://www.juristudiant.com/forum/charte-de-bonne-conduite-a-lire-avant-de-poster-t11.html

Publié par

Etant étudiant à Strasbourg je peux témoigner pour ma fac. Je ne vais pas vous faire les éloges de mon université cela ne sert à rien et surtout cela est subjectif. Le fait est que à Strasbourg on nous demande énormément de travail pour réussir plus ou moins bien son année (14 de moyenne. Je pense qu'il faut regarder plusieurs choses:
- quels sont les profs qui interviennent? A strasbourg nous avons d'imminents professeurs dont le nom se trouve presque partout (Storck, Rontchevsky, Schmitt, Routhier etc.)
- quelle est la charge de travail exigée? Plus elle est lourde plus les compétences sont excellentes. En moyenne chaque fiche de TD à strasbourg fait 35-40 pages... A préparer chaque semaine: 80 pages de TD + 2 devoirs (commentaire et cas pra...)
- le taux de sélection: moins il en passe, plus rude est l'université (gage de qualité). A la base les etudiants sont tous égaux niveau intellect. On ne peut donc pas dire que plus le taux de réussite est élévé meilleure est la fac. c'est débile, car un étudiant de L1 de PAris vaut un étudiant de Rennes ou de Lille en L1 au mois de septembre (début des cours)

Moi perso je trouve Strasbourg très correct. Celui qui taff beaucoup réussira. le ou la majore a 14-15.5 de moyenne. Des mentions bien en M1 il y en a entre 5 et 9 chaque année. Le très bien est rare... Voilà, Strasbourg est à mes yeux une faculté bonne à condition de bien bosser perso et de ne pas se contenter que du cours.
- la quantité que représente chaque cours... A stras en M1 droit des af. comptez en moyenne 80-100 pages de cours taille 10 arial avec peu de saut de ligne.

Donc oui c'est la province :)) mais non nous ne sommes pas des ploucs qui mangeons quotidiennement de la choucroute lol
Faites-vous une idée en comparant avec ce genre de critères.

Publié par

Bonjour je suis actuellement en terminale ES et l'année prochaine j'aimerai intégrer une fac de droit. J'habite en Seine et Marne donc je serai prioritaire dans la fac de Melun Assas mais je n'ai pas très envie d'y entrer alors je voudrai savoir entre la fac de Toulouse et celle de Bordeaux laquelle est la meilleure et est-ce que j'ai une chance d'y entrer sachant que j'habite en Seine et Marne ?

Publié par

J'ai toujours eu un peu de mal avec le concept de niveau. Qu'est-ce qu'un niveau exactement ?

Beaucoup de personnes aiment vanter l'endroit où elles étudient, mais en fin de compte, quels sont les éléments objectifs leur permettant d'établir des comparaisons pertinentes ?

Selon moi, bien que la quantité de travail soit un facteur à prendre en compte, il est loin d'être suffisant.En effet, n'importe qui pourrait s'abrutir à apprendre un manuel par coeur et farfouiller dans la doctrine sans pour autant que la reflection qui suit soit de qualité.
Pour mieux apprhender le concept de niveau, je pense qu'il faut d'abord distinguer "niveau des étudiants" et "niveau de la fac".

Le terme niveau évoque le concept de hauteur et renvoie à des expressions telles que "mettre la barre haute"...
Ainsi, le premier facteur de niveau pourrait être la selection des étudiants à l'entrée de la fac.
Or, l'inscription en licence est en principe ouverte à n'importe quelle titulaire du BAC ou d'un diplôme équivalent. Il convient dès lors de se tourner vers d'autres modes de selections. Le premier "éceuil selectif" que rencontre un étudiant est la sévérité du correcteur de ses devoirs. Ainsi, la sévérité du correcteur, si elle est justifiée, est un indice du niveau de la fac. Mais cet indice reste insuffisant. Il convient également, je pense, de se pencher sur la qualité des cours, les modalités d'évaluation, les dispositifs de réussite et l'insertion sur dans le monde professionnel.

Du point de vue de la qualité des cours. Je ne pense pas que le contenu des cours changent tant que ça d'une faculté à l'autre. Les cours sont censés être dispensé par des techniciens du droit compétent et il y'a quand même peu de tanches parmi les agrégés(bien que tous ne soient pas agrégés).
Concernant les modalités d'évaluation, elles diffèrent souvent entre les facs et peuvent constituer un indice intéressant pour les étudiant souhaitant évaluer le niveau d'une fac (ex : plus les modalités d'évaluation sont dures, plus le niveau est élevé.)
Du point de vue des dispositifs de réussite, une fac offrant de nombreuses possibilités à un étudiant de s'améliorer est une fac de bon niveau (je sais par exemple que certaines fac proposent des "cours" de grammaire pour améliorer l'expression écrite tandis que d'autres non.).
Il peut également être intéressant de regarder le taux d'insertion dans la branche visée par les étudiants d'une fac. Celà peut être difficile, car beaucoup de fac pondent des stats obscures à ce propos.

Je pense que pas mal d'étudiants assimilent prestige et niveau sans pour autant faire de recherches eux-mêmes sur des élèments objectifs.

Ce qui est sûr, c'est que ça fait toujours joli de sortir d'un master de droit des affaires d'Assas...

__________________________
"Rage against the dying !"

Publié par

c'est pour ça que le ministre de la justice a prévu une épreuve générique, nationale et anonyme de 5h avec répartition des correction au niveau national. C'est en fin de licence 3 ou master 1 pour évaluer les différents niveaux dans les différentes facs, un peu comme les primaires. Ca commence en 2018 normalement.

Je blague, et pourtant ce serait peut être LA solution ^^ qui objectiverait le truc.

__________________________
"Paradoxalement c’est au nombre de ses interdits et non pas de ses permissions que l’on reconnaît une société pervertie. Ainsi une société qui interdit la prostitution avoue son penchant pour la prostitution. Une société qui interdit la drogue avoue son penchant pour la drogue. Une société qui interdit le meurtre avoue son penchant pour le sang.".

http://http://www.juristudiant.com/forum/charte-de-bonne-conduite-a-lire-avant-de-poster-t11.html

Etudiant à l'Université Toulouse I Capitole.

Publié par

@Booker

Elle est de qui la citation en signature ? J'aime.

__________________________
"Rage against the dying !"

Publié par
Yn Membre VIP

une épreuve générique, nationale et anonyme de 5h avec répartition des correction au niveau national. C'est en fin de licence 3 ou master 1 pour évaluer les différents niveaux dans les différentes facs
L'expérience serait intéressante, il faudrait même le faire tous les ans, dès la L1 et jusqu'au M1.

Du point de vue de la qualité des cours. Je ne pense pas que le contenu des cours changent tant que ça d'une faculté à l'autre. Les cours sont censés être dispensé par des techniciens du droit compétent et il y'a quand même peu de tanches parmi les agrégés(bien que tous ne soient pas agrégés).
Agrégé ne veut pas dire pédagogue. Aussi paradoxal que cela puisse être, la pédagogie n'est pas un paramètre pris en compte pour recruter des enseignants (maître de conférences ou agrégé).

J'ai pu voir certains pontes du droit à l'oeuvre en amphi et c'était très ennuyeux, voire parfois incompréhensible... Le savoir n'implique pas un enseignement de qualité. La même chose se produit avec les chargés de TD : être un excellent étudiant ne veut pas dire que les cours seront bons, et peu importe la fac.

Bref, la pédagogie est aléatoire.

Mais pour revenir au "niveau" des universités, la réponse se trouve déjà dans d'autres topics, mais il est absolument faux de croire que toutes les universités sont équivalentes. Parmi les éléments intéressants :

- Le nombre d'étudiants inscrits en licence : il y a beaucoup d'universités en France, l'argument selon lequel "c'était la seule université dans le coin" ne tient plus vraiment aujourd'hui. Quand certaines facs voient des candidatures arriver d'un peu partout, qu'elles tournent à plus de mille étudiants en L1, c'est qu'il y a aussi une bonne raison...

- Le rythme des TD : quand les étudiants doivent rédiger intégralement deux ou trois exercices par semaine (commentaire d'arrêt, dissertation)... Cela en calme plus d'un, mais inutile de dire qu'ils progresseront vite. Toutes les universités dites "réputées" ont un tel schéma, c'est un excellent indicateur. A l'inverse, certaines universités n'exigent pas cela et/ou n'abordent, par exemple, le commentaire d'arrêt qu'en L2 voire au second semestre de L2 !

- Les M2 de qualité (formation, intérêt des professionnels, rémunération à la sortie, etc.) sont à prendre en compte.

- La vie de l'université et ses enseignants : colloques organisés, etc.

Bref, c'est un peu un cocktail de tous ces éléments qui fait le niveau d'une université, et, partant, sa réputation.

__________________________
« Je persiste et je signe ! »

Docteur en droit, Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne.