L'adoption : les faces cachées

Publié par

Adopter un enfant convient de mûrement réfléchir. Mais bien souvent il s'agit d'une magnifique histoire, malgré les difficultés qui peuvent être rencontrés. Offrir une famille à un enfant qui n'en a plus...quoi de plus beau ? Malheureusement, l'adoption a certaines faces cachées dont j'aimerais vous part.

- Le complexe du sauveur blanc : fait pour une personne généralement blanche d'aider des populations défavorisées afin de donner une donner une bonne image de soi même et de se montrer en tant qu'héros qui prend le dessus sur la volonté de soutenir. Ne s'applique pas qu'à l'adoption mais est liée

- Le cas de "K" : "K "est un petit garcon légalement adopté à Djibouti. Il a attendu trois ans avant d'obtenir son visa pour venir en France alors que tout était en règle. Il aurait même été accusé de plusieurs choses pour justifier le refus de lui délivrer son visage (je ne retrouves plus le site où j'avais eu l'information mais je l'avais inscrite dans un projet de terminale portant sur l'adoption internationale). Je vous laisse imaginer la détresse du petit (qui à l'époque n'avait "heureusement" pas réellement l'âge de se rendre compte ce qui se passait) et surtout celle de ses parents adoptifs ! Et apparemment, ce ne serait pas un cas isolé !

- Le cas des Etats Unis : Aux Etats Unis, on peut...rendre un enfant adopté si on en veux plus ! Pire encore ! Si certains de ces enfants connaissent une issue heureuse assez rapidement, d'autres sont vendus sur le net ou à des sortes de foires. L'enfant défile devant les futurs parents potentiels et s'il est choisit, il devra participer à un entretien et ensuite à une période d'essai ! Honteux !

- Le cas de Jules : (j'avais trouvé cette information pour un projet sur l'adoption international réalisé en terminale mais je ne parviens plus à la retrouver) : "Jules" (je ne sais plus le prénom donc j'ai mis quelque chose au hasard) a été adopté légalement par deux papas. Ces derniers ont dû le rendre à sa mère biologique. Une situation déchirante pour les parents adoptifs et le bout de chou.



Que pensez vous de tout cela ? Connaisez vous des situations similaires ?

__________________________
Aimer les animaux...c'est pas bête

Publié par

Bonjour,



merci Snow pour l'ouverture de ce débat assez... douloureux ou épineux, selon les sensibilités et l'histoire personnelle de chacun !

Je n'ai aucun contentieux avec le sujet, néanmoins j'ai de plus en plus de mal à considérer l'adoption comme une démarche "saine" tant les péripéties administratives et les enjeux financiers sont élevés. J'ai suivi plusieurs démarches d'adoption, de façon distante je le précise. Certaines datent des années 90 et m'ont été rapportées par les enfants adoptés. D'autres sont très récentes. Toutes ont été entamées en France par des parents français.

Systématiquement, le discours a été le même : "j'ai été acheté avant d'avoir été adopté."

La première histoire : des parents désireux d'avoir un enfant, mais n'y arrivant pas de manière naturelle. Les deux parents sont radiologues, dont l'un faisant régulièrement de l'humanitaire. Le conflit en Yougoslavie fait rage, la Roumanie commence à voir ses orphelinats remplis et... une occasion se dessine. Du propre aveu des parents adoptifs : un petit billet, et zou on récupère un gamin qu'une jeune femme de 15ans à eu avec l'ennemi. Autant vous dire que, lorsque ce jeune a cherché à retrouver sa mère biologique et lui a été présenté, ça a été violent...

Récemment : un couple où, idem, un enfant naturel ne vient pas malgré le parcours PMA, et la GPA envisagée un temps. Ils commencent leur démarche en France et on leur apprend qu'il faut payer l'orphelinat dont sera originaire leur futur bébé. Entre 8000 euros et 20000euros tout compris (donc paiement à l'orphelinat, prix des démarches administratives, voyages, frais etc). On leur annonce un temps de 3 à 5 ans pour obtenir un enfant... ils ont vite rebrousser chemin, ne sachant plus - vu le discours tenu - si on parlait bien d'un être humain ou d'un chiot !



Evidemment, ceci reste des points de vue. Ces personnes ne prétendaient pas détenir une vérité, encore moins être porte-parole de la cause ! Toutefois, personnellement, je considère l'adoption comme un vaste marché humain, dont les limites avec le trafic d'être humain et la traite des femmes (GPA...) sont floues voire... carrément malsaines.

__________________________
"Avant de dire quelque chose, il faut s'assurer que le silence ne soit pas plus important."

Marcel Marceau