Etudiant désespéré

Publié par

Bonjour a tous, c'est un message un peu désespéré que je vous écris ici...
En fait je suis en M1 droit privé a Toulouse et je me rends compte seulement maintenant (c'est le problème!) que le droit ne me plait pas...
La première année de mes études a été difficile mais je me suis accroché et de fil en aiguille je suis arrivé en M1 un peu la tête dans le guidon, sans réfléchir a un projet professionnel concret, me disant que je trouverai bien quelque chose qui me plairait d'ici la fin de mes études... Seulement me voila maintenant en M1, où on doit réfléchir concrètement à notre avenir et aucun débouché ne me plait : je ne veux pas faire avocat, ni magistrat,... et j'en arrive a la conclusion que finalement je crois que le droit ne me plait pas...
En terminale, j'avais un bon niveau, je me voyais faire de longues études et détestant les maths etc (donc pas médecine) je me suis lancé dans le droit en me disant que dans les 5 ans que me prendrais mes études, je trouverais un métier qui me correspondrait... Je me suis accroché, j'ai passé mes années, ait obtenu des mentions AB, Bien, mais je me rend compte aujourd'hui que j'ai fait tout ca sans un projet précis en tête... Je me sens bête, et complètement inconscient d'avoir entrepris ces études là sans avoir une idée précise de mon avenir...

Du coup j'ai l'impression que mon monde s'écroule un peu... que faire sinon avec un diplome tel ? je ne sais plus quoi faire...

Publié par
Ezoah Modérateur

Bonjour.
Saches que le droit ne débouche pas que sur les métiers de la magistrature comme avocat ou juge.
En droit privé, tu peux toujours t'intéresser au notariat. Sinon tu peux passer un concours pour entrer dans la police judiciaire (officier avec la licence déjà).
Outre cela, la diplomatie ne t'intéresse pas non plus ? Ou sinon tu peux aussi reprendre une licence d'histoire pour pouvoir passer le concours de commissaire-priseur ?

Juste un conseil: ouvres les yeux, avec un master de droit tu as des dizaines de débouchés différents qui s'offrent à toi.

__________________________
"Da mihi factum, tibi dabo jus".

Toutes les infos sur le métier d'avocat en droit public pour les indécis et les jeunes juristes => http://louislefoyerdecostil.fr/l-avocat-en-droit-public/

Publié par
Camille Intervenant

Bonjour,
Du coup j'ai l'impression que mon monde s'écroule un peu...
Oui mais, ça ne suffit pas de savoir ce qui ne vous plaît pas, encore faudrait-il nous dire (et vous poser la question de savoir) ce qui vous plaît (à part les maths...)
Parce que si c'est du genre orpailleur en Amazonie ou éleveur d'escargots ou cascadeur au cinéma ou encore star du rock, c'est clair que ça va être dur de les concilier avec vos études de droit (encore que, ça pourra toujours servir pour négocier les ventes et les contrats...)

__________________________
Hors Concours

Publié par

Bonjour Tatayoyo,

J'étais dans la même situation que toi il y a un an de ça.
Je me suis accrochée jusqu'à la licence, puis à la licence, je n'avais pas de projet professionnel précis en tête. Je voulais tout arrêter. Je me plaisais dans le milieu musical et voulais faire une formation pour devenir ingé son. Mon dossier de financement étant tombé à l'eau, ne sachant que faire à la rentrée suivante, je m'étais inscrite en M1 sans réelle conviction. J'étais déprimée, découragée, je ne voulais plus avancer en Droit. La mentalité me gonflait, les étudiants me soulaient, tellement ambitieux et sûrs d'eux, jusqu'à être hautains. Je ne me sentais tellement pas à ma place, j'allais en cours à reculons... quand j'y allais. Je bossais à côté des études 40H par semaine, pour oublier que j'étudiais quelque chose que je n'aimais pas.

Puis au cours de mon M1, je savais bien que la motivation manquant, je ne trouverais pas de M2, je ne serais jamais prise. Je me suis inscrite au programme d'échange ISEP, je suis partie aux USA au lieu de faire un M2.
J'avais réellement besoin de ce bol d'air pour changer d'air. Il me fallait sortir du cadre de l'Université où tout est tellement abstrait, où on voit les étudiants galérer à trouver du boulot en sortant de là.
Je me suis plu aux USA, j'ai adopté un regard nouveau sur mon projet pro. J'ai un objectif précis maintenant, et ça redonne du courage. En rentrant, je me suis dit que je chercherais du boulot pour me faire un peu d'expérience en France, et que je tenterais de m'installer là-bas. Je m'étais dit que si je ne trouvais pas de boulot, je reprendrais mes études pour un M2 mais là aussi, je ne savais pas lequel...

Finalement, j'ai trouvé du boulot grâce à mon séjour aux USA. Je n'avais qu'un M1, un parcours peu glorieux d'une étudiante en Droit moyenne, et pourtant. Peu motivée en M1, l'ayant validé de justesse, je suis aujourd'hui juriste.

Le Droit ne débouche pas que sur les métiers de magistrat, avocat ou notaire... Cela va bien au-delà ! Il y a beaucoup de débouchés, et de polyvalence dans le métier de juriste.

Si le Droit te plait un petit peu, il y a beaucoup d'opportunités à saisir. Si le Droit ne te plait vraiment pas du tout et te rebute, que tu ne te vois pas là-dedans, pose-toi la question de savoir ce qui te plait vraiment. Une réorientation n'est pas à exclure : il vaut mieux perdre quelques années entre la vingtaine et la trentaine, que passer 40 ans de sa vie à exercer un métier qui nous rebute au plus haut point.

Bon courage !