En quoi l'état n'est pas une entité isolée de la société.

Index des forums > Forum Culture et Sociologie juridique

Le 13/04/2012 à 15:33
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 13/04/12
Message(s) : 8 
Texte supprimé

Poser une question Ajouter un message - répondre
Le 14/04/2012 à 08:06
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11082 
Bonjour,
Citation :
"L'état n'est pas envisageable comme une entité isolée de la société, extérieure en quelque sorte aux rapports entre les groupes et les classes. Ce qui signifie que l'état est à la fois affecté par ces rapports dans la forme concrète qu'il prend, et susceptible de contribuer par son activité aux transformations de ces rapports sociaux."

"ces" ou "ses" ?

Le 14/04/2012 à 08:26
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11082 
Bjr,
Citation :
Le sujet exacte est le suivant : En réfléchissant à cette analyse et connaissances, sur les conditions de formation et d'évolution de l'état en France, montrez en quoi l'état n'est pas une entité isolée de la société.

Pourrait-on imaginer un état qui fonctionnerait, en France ou ailleurs, de façon complètement indépendante et autonome, "isolée" donc, de la société ? Société qui a créé cet état, en fait, donc dans un but bien précis ?
Même une dictature ne fait pas cela...
D'ailleurs, on finit par se demander quel sens exact l'auteur donne au mot "état" dans sa citation.
Tout à fait le genre de formule d'un sociologue politique.
Donc... bon courage !


Le 15/04/2012 à 12:01
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11082 
Bonjour,
Oui, mais ça revient un peu à mes questions. Qu'est-ce qu'une "entité isolée" ?


Parce que, écrire :
L'état n'est pas envisageable comme une entité isolée de la société, extérieure en quelque sorte aux rapports entre les groupes et les classes. Ce qui signifie que l'état est à la fois affecté par ces rapports dans la forme concrète qu'il prend, et susceptible de contribuer par son activité aux transformations de ces rapports sociaux."

… revient à écrire :
Ce qui signifie que l'état est à la fois affecté par les rapports entre les groupes et les classes dans la forme concrète que l'état prend, et est susceptible de contribuer par l'activité de l'état aux transformations des rapports sociaux entre les groupes et les classes.

Ce qui, selon moi, est une façon plus ou moins élégante d'enfoncer une porte ouverte. Pour autant qu'on aura défini clairement ce qu'on appelle ici "les groupes et les classes"

A ce qu'on dit, Louis XIV n'aurait jamais prononcé la phrase célèbre qu'on lui attribue : "L'Etat, c'est moi !"

Le 15/04/2012 à 19:02
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 13/04/12
Message(s) : 8 
Merci Camille, mais enfaite ça ne m'aide en rien du tout.

Merci de t'y intéresser quand même.

Cdlt.

Le 16/04/2012 à 11:24
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11082 
Bonjour,
Citation :
Merci Camille, mais enfaite ça ne m'aide en rien du tout.

Mais, vous non plus, vous ne m'aidez pas beaucoup...

Citation :
Texte supprimé

Et hop ! On voit que vous avez bien compris l'esprit de ce forum...


Le 16/04/2012 à 14:33
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 13/04/12
Message(s) : 8 
Je voulais juste une aide sur le plan, sur le fond du devoir. Non pas une étude étymologique.
Devoir rendu, merci quand même.

Non je n'ai sûrement pas bien compris l'esprit de ce forum. Je croyais que l'entraide était plus massive & concrète.

Merci d'avance,

Cdlt.

Le 16/04/2012 à 14:36
Juriste intéressé


Inscrit : 16/04/12
Message(s) : 1 
lol, c'est donc toi aleajactaest :p mister pierre

Paris, Le 16/04/2012 à 15:16
Juriste d'élite


Inscrit : 07/02/12
Message(s) : 1544 
Citation :
Non je n'ai sûrement pas bien compris l'esprit de ce forum. Je croyais que l'entraide était plus massive & concrète.

Bonjour !
l'esprit de ce forum est double (d'après moi qui n'en suis pas fondateur)
1/ l'entraide massive et concrète entre les membres
2/ la libre participation et circulation des idées

Pourquoi je dis ça ?
bien sûr que parfois l'aide est abondante (vous avez du voir certains autres sujets), et le corrolaire à cela est que parfois elle est malheureusement moindre -
en effet les membres sont tous ou presque des étudiants, et nos emplois du temps sont chargés, autant que le votre, on ne peut pas être disponible tout le temps au bon désir des poseurs de questions (et c'est malheureux j'aime bien être ici) - Vouloir obtenir une réponse rapide sur un forum est risqué, parfois ça marche, parfois ça ne marche pas -

libre a vous de venir vous présenter dans la section correspondante et de participer au mouvement, on peut rendre plus efficace la machine - plus on est de fous ... pluson est de fous

après je ne comprends pas pourquoi supprimer le sujet ?
pour que personne d'autre ne puisse poster à la suite et faire vivre le débat ?

Je n'ai pas trop suivi vu que apparemment les 3/4 de la discussion ont disparus, mais :
Citation :
Non pas une étude étymologique.

le verbe est déjà la première modélisation du monde et des objets conceptuels "au commencement il y avait le verbe, toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui." ( Jean 1,1 ; 1,3 :p ),

le prologue termine d'ailleurs par :

"Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître."
ce qui n'est qu'une métaphore (d'après moi) du premier verset - le verbe est un vecteur pour toucher et décrire une réalité inaccessible, pour apprivoiser la réalité et la rendre intelligible pour notre esprit -

"Etat" "entité" "société" ne sont que des mots, ils modélisent des observations, voir des créations, qu'on pourrait percevoir tout a fait autrement. Il ne faut pas confondre les mots et la réalité qu'ils décrivent qui elle n'est pas divisible autrement que par l'esprit -

__________________________
Lien vers la méthodologie : > cliquer ici <
Conseils pour réussir :> cliquer ici <
Commencer le droit avant la rentrée : > cliquer ici <
Lycéen je souhaite m'inscrire en droit : > cliquer ici <
Livres pour la L1 : > cliquer ici <
Livres pour la L2 : > cliquer ici <
Présentation du CAVEJ : > cliquer ici <
Le GAJA entièrement fiché : > cliquer ici <
Le point sur le vocabulaire de base : > cliquer ici <
Comment lire un code : > cliquer ici <

Le 17/04/2012 à 10:50
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11082 
Bonjour,
Citation :

le verbe est un vecteur pour toucher et décrire une réalité inaccessible, pour apprivoiser la réalité et la rendre intelligible pour notre esprit -

"Etat" "entité" "société" ne sont que des mots, ils modélisent des observations, voir des créations, qu'on pourrait percevoir tout a fait autrement. Il ne faut pas confondre les mots et la réalité qu'ils décrivent qui elle n'est pas divisible autrement que par l'esprit

Certes mais... étape ultime, on peut en arriver à utiliser un "verbe" bien ronflant, avec des mots savants qui font bien dans une conversation de salon mondain, mais en réalité vide de sens et qui ne recouvre aucune réalité...

Citation :

« Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir. »

André Isaac, dit Pierre Dac (1893-1975)


AJOUTER UN MESSAGE RAPIDE SUR LA DISCUSSION
 
Pseudonyme/nom :
Adresse email :
Mot de passe :
 

PAGE : [ 1 ]