Dur de réussir ses études de droit

Index des forums > Forum Divers et vie étudiante

PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ]
Paris, Le 19/06/2014 à 17:52
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 5 
Bonjour ,
Si j'écris ici sur ce forum c'est parcequ'il n'y a malheureusement pas d'autres moyen que de pouvoir parler de déception en terme d'étude et j'aimerais avoir des opinions sincères me concernant .

Je suis étudiante en 2 ème année de Droit.Cependant je n'en suis pas à ma première L2 de Droit ,car en effet j'ai triplé ma Licence 2 de Droit .Pour cette année j'ai validé mon 4 semestre mais problème mon 3 ème semestre n'est pas validé.

Pensez vous qu'il faudrait que j'abandonne ces études ou bien que je fasse ce 3 semestre .Pour ma part je préfère arrêter.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Le 19/06/2014 à 21:52
Juriste intéressé


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 4 
Non n'arrêtes pas, tu arrêtes pourquoi ? A cause du regard des autres ou parce que ça ne te plait pas ?

Quand tu auras ta licence puis ton master, ton "triplement" sera loin derrière toi...

Si tu as redoublé c'est probablement que tu n'as pas trop travaillé pendant l'année, il faudrait déjà savoir si le droit te plait, si oui, essayer de trouver des personnes pour te soutenir (des copains de la fac studieux) sans pression malsaine ou quoi (c'est rare en licence en général la concurrence et tant mieux).

Bref, moi j'ai envie de te dire de continuer si ça te plait, mais de ne surtout pas arrêter parce que "il le faut"/"c'est la chose à faire quand on est dans l'échec".

Tu peux tout à fait passer en 3eme année en conditionnelle : c'est à dire que tu passeras ton semestre en examen terminal en même temps que les autres et tu suivras la 3eme année. Ça va être dur mais tout à fait possible si tu t'accroches.

Voilà, allez courage... Oui "courage", faut pas se décourager, dis toi que tout ça sera loin derrière toi quand tu auras ton diplôme ;) (Sauf si bien sûr une autre voie te tente davantage, auquel cas il faut suivre ce qui te plait bien sûr, mais pour les bonnes raisons pas parce que tu es découragée par ton échec - que tu peux surmonter sans soucis, tu n'es ni la première ni la dernière à qui ça arrive t'inquiète pas !!).

Paris, Le 19/06/2014 à 22:33
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 5 
Je te remercie de ton soutiens j'en ai vraiment besoin mais ça me rend triste de continuer surtout dans cet fac où les gens sont assez malsain à mes yeux .
J'i redoublé pour plusieurs raison je n'ai pas eu le courage d'affronter mes cours mais surtout l'ambiance car les étudiants surtout les filles sont assez méchantes en général .
Le regard des autres peut faire mal surtout venant des professeurs qui savent que tu as raté.
Dans ma faculté de paris 12 il est impossible de passer en conditionnel ce qui m'oblige à repasser mon semestre manquant si jamais je rate .

Le 20/06/2014 à 01:14
Juriste intéressé


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 4 
Ah mais sinon tu peux essayer tout simplement de transférer ton dossier vers une autre fac de droit genre la Sorbonne, Nanterre, Assas etc. Par exemple, à Nanterre (Paris Ouest) on peut passer en conditionnel, je pense que c'est possible de faire valider ton semestre là-bas et du coup passer en 3eme année et ne devoir passer que le semestre non validé.

Ils sont "vaches" quand même de ne pas autoriser à passer en conditionnelle !! Si tu ne te sens pas bien dans cette fac, tu peux toujours en changer, ça sera l'occasion de reprendre un nouveau départ.

Et puis franchement, oublie les autres élèves ou quoi qui se foutent de toi ou quoi, au final c'est pas eux qui réussiront le mieux..

On a tous des moments difficiles ou de découragement, tu devrais essayer de te faire aider à côté, par exemple en parlant de tout ça à quelqu'un ou même à un psychologue hein, histoire de mettre un peu les choses à plat et repartir du bon pied. Y'en a des gratuit dans les CMP par exemple.

Franchement, si le droit dans l'absolu te plait et que tu te verrais bien travailler dedans, alors continue ! Par contre, si tu voudrais faire plutôt autre chose, alors y'a pas de soucis, tu peux te réorienter aussi, j'en connais qui ont fait parfois jusqu'à 3 (voire 5 !!) cursus différents avant de trouver le bon qui leur plait.

Je vais te dire mon cas personnel : moi j'ai redoublé la 1ère, la 2eme et la 3eme année. Triplette. Je suis pas fière de moi et je sais ce que c'est que le gros découragement et songer à faire autre chose. Perso j'ai redoublé à cause de problèmes personnels et familiaux compliqués on va dire qui ont influé pas mal sur mes études, sinon le droit me plait bien donc je continue.

Là je suis en train de passer les rattrapages de la L3, j'attends de voir si je la valide (1er semestre validé), même si je la validais pas (je vais tout faire pour !), crois moi que je m'arrêterai pas en si bon chemin ;) Cette licence de droit je l'aurai, et dans quelques années quand je tafferai, je rirai de tout ça en me disant que vraiment, j'ai pas été gâtée les 3 premières années de droit, mais que l'essentiel c'est de réussir au final et je pense que je serai bien meilleure juriste que tant d'autres que je connais et qui ont validé du premier coups en étant de grosses cruchasses finies...

Paris, Le 20/06/2014 à 09:27
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 5 
Salut :) je suis pas très sûr que les facultés puisse m'accepter avec un dossier pareil ayant redoublé ma L1 une fois et 3 fois ma L2.
En effet ils sont assez vache là bas lorsque le règlement sur le passage en ajap est passé aucun étudiant n'a levé le pouce pour crier au scandale si tu vois le genre de faculté que c'est .
Depuis mon entré dans cette faculté je n'ai même pas réussis à faire de bon contactes pas très sympas à vrai dire ces étudiant moi qui croyais que la jeunesse était tolérante .
C'est vrai que ce qui me dérange le plus chez moi c'est le regard des professeurs à l'examen qui savent que j'ai foiré leur matière ,c'est assez dur psychologiquement de se sentir con même au yeux de sa famille .Je me dis que cela ne sert strictement à rien de changer complètement de cursus si c'est pour faire encore 5 ans le temps d'avoir pu valider ma licence .
Beaucoup de garce en droit en effet là pour te regarder de travers alors que je ne les connait pas .
Il te reste donc que le deuxième semestre à valider ce sera facile tu pourra les valider au pire tu refera juste l'année pour repasser le semestre manquant et aller en master dans la même année je crois?

Le 20/06/2014 à 13:30
Juriste intéressé


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 4 
Salut,

Je suis pas experte en transfert de fac, mais je crois qu'ils ne regardent pas le dossier passé en L2.

Franchement, tu devrais essayer de voir si c'est possible de changer de fac, histoire de repartir sur un nouveau départ vu que apparemment certains profs te connaissent et ça te gène.

Si tu veux tout savoir, le pire truc qui m'est arrivé cette année, c'est d'avoir en prof de TD une amie d'une amie... Certes elle est un peu plus âgée que moi à la base, mais elle est doctorante et comme ça fait 6 ans que je suis à la fac, je devrais être en 1ère année de doctorat en théorie.. Bref, ça fout les boules, mais elle a été une très bonne prof lol, d'ailleurs j'ai validé sa matière (elle m'a pas fait de cadeau... Assez sévère mais juste).


Bref, tu devrais te renseigner pour changer de fac, et peut être aussi voir un CMP à côté pour avoir un petit soutien quand même.
Si tu dois rester dans ta fac c'est pas un drame non plus, juste que ils sont sacrément NUL de ne pas laisser passer les gens en conditionnelle ! Là, à Nanterre, tu mériterais d'être en 3eme année, pas de moisir en L2... Bref !

Enfin surtout te poser la question de ce que tu veux faire : est-ce que le droit te plait en lui même ? Si non, qu'est-ce qui te plairait dans l'idéal ? Si oui, accroche toi, ne te décourage pas ! Et essayes de venir au bout de ce qui te pose soucis et t'empêche de réussir..

Paris, Le 20/06/2014 à 16:05
Juriste d'élite


Inscrit : 07/02/12
Message(s) : 1544 
Bonjour,

Citation :
Pour ma part je préfère arrêter.
Quelque part vous avez tranché déjà non ?
Sans motivation ça va être dur.

Je suis partagé.

D'un coté :
* vous dites vous même ne pas vouloir continuer
* autant de redoublements ça commence à faire beaucoup, on va vous demander constamment de vous expliquer là dessus, et il faudra avoir les nerfs un peu plus solides ...
Votre explication ne tient pas exactement la route
Citation :
cetTE fac où les gens sont assez malsain à mes yeux .

Citation :
surtout l'ambiance car les étudiants surtout les filles sont assez méchantes
oui vous êtes des monstres :p mais encore une fois vous travaillez pour VOUS, ni pour les filles ni même pour les profs.
* vous semblez être assez stressée par rapport à tout ça, quelque part ça vous fait du mal de connaitre ces échecs.

MAIS :
* vous allez avoir le sentiment d'avoir "perdu" votre temps si vous sortez de 5 ans de fac sans même un deug ... et ça va vous démoraliser
* si vous arrêtez il vous faut un vrai projet sinon ça va être la déprime et vous allez rester dans ce schéma d'échec
* mon petit frère est à coté il dit "il ne faut surtout pas arrêter il lui faut de la passion et du désir"



donc c'est simple, si vous arrêtez trouvez vous quelque chose de positif pour rompre avec l'échec, si vous restez tranchez franchement, n'y allez pas avec des doutes, donnez vous en les moyens. Dans un cas comme dans l'autre il faut se réveiller.


Attention : je ne dis certainement pas ça comme une attaque - tout le monde connait des échecs, et même pendant une longue période pourquoi pas, il n'y a pas de honte à ça mais il faut accepter ses erreurs et créer une rupture.



J'étais parti pour dire que si vous dites vous même que vous voulez arrêter il faut peut être arrêter. Maintenant rien ne vous empêche de définir ou redéfinir vos objectifs et voir si un deug de droit / une licence peut vous aider dans votre cursus. Si vraiment ce n'est pas fait pour vous peut être qu'il faudra en prendre acte. Si ce n'est "que" pour des raisons "extérieures" il va falloir vous endurcir et préparer un plan de retour.

Je comprends bien que tout ça n'est pas facile, n'hésitez pas a poser vos questions sur le forum si vous en avez.

Je sais que d'autres veulent participer, je les laisse faire ;)



ps : attention à vos fautes, je vois que celle du titre a été corrigée

__________________________
Lien vers la méthodologie : > cliquer ici <
Conseils pour réussir :> cliquer ici <
Commencer le droit avant la rentrée : > cliquer ici <
Lycéen je souhaite m'inscrire en droit : > cliquer ici <
Livres pour la L1 : > cliquer ici <
Livres pour la L2 : > cliquer ici <
Présentation du CAVEJ : > cliquer ici <
Le GAJA entièrement fiché : > cliquer ici <
Le point sur le vocabulaire de base : > cliquer ici <
Comment lire un code : > cliquer ici <

Paris, Le 20/06/2014 à 22:52
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 5 
Je vous remercie infiniment de votre réponse .

Pour ma part c'est un peu le brouillard dans mon cerveau d'un côté je n'ai pas envie de m'arrêter là malgré les échecs je rappel que je suis pas loin des 9,8 dont un semestre validé avec 10 en Licence 2 c'est ce qui me déprime le plus .

Malheureusement lorsque l'on fréquente un lieu il est important que l'environnement soit saint pas forcément des bisounours mais des gens humbles ce que je n'ai pas trouvé durant mon cursus.

C'était vraiment un choc de ma part de voir autant de monstre dans une faculté de droit je suis peut être excessive c'est parce que je n'avais pas cette vision de "l'étudiant en droit" dont je pense avoir un peu trop idéalisé ....

Je pense qu'en dépit de mes recherches d'autres formations je n'ai pas le choix de continuer si je dois continuer en fac mais l'environnement est un supplice pas le Droit en lui même.

J'ai des difficultés et j'en prend conscience, seulement ces difficultés ont diverse facteur dès ma première année en 2009 j'ai été harcelé par des filles pour une histoire d'exposé ....ce qui ma pourris ma première année de Licence 1 .


En licence 2 les choses se sont poursuivit en quelque sorte mais personne pour me tendre la main que des pouf à me regarder en ricanant ...


Bon après il y a l'aspect sociale qui joue si tu es super fort en Droit tu peux leurs faire oublier tes conditions mais ils ne faut surtout pas être moyenne comme élève.

Le 21/06/2014 à 06:13
Juriste intéressé


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 4 
Franchement peu importe les autres... C'est de toi dont il s'agit et de tes études.

Est-ce que le droit en lui même te plait ?

Si l'environnement de cette fac en particulier ne te plait pas, tu peux demander à changer, tu choisis une fac (notamment vois comme je t'ai dis pour une fac comme Nanterre qui est très bien et qui propose un passage en conditionnel), et tu les contactes par rapport à la procédure de transfert de dossier, voire tu te déplaces sur place parce que par téléphone ils peuvent parfois être vague enfin ça dépend des administrations !!


A mon avis, un nouveau départ te ferait pas de mal. Mais une aide extérieure me paraît nécessaire, toute seule ça va être compliqué, tu risques de te laisser aller à déprimer. C'est pour ça que je te disais que profiter de cet été pour aller consulter dans un CMP serait franchement une bonne idée histoire de parler un peu de tout ce qui te pèse car ça a l'air de sérieusement empiéter sur tes études.

En tous les cas, comme je t'ai dis et comme j'en suis vraiment convaincue à mille pour cent, l'échec n'est pas une "tare", personnellement j'ai échoué également, et je l'assume totalement, je me suis laissée déprimée et dépassée par des événements extérieurs personnels qui ont fait que je n'allais plus en cours. Mais le droit en lui même me plait. Je sais parfaitement que quand je vais en cours et travaille vraiment une matière, je la réussis sans soucis. Et je pense que c'est pareil pour toi, c'est juste que tu es dans une sale spirale négative dont il faut te sortir d'une façon ou d'une autre.

Poses toi quelques questions :
1° Le droit me plait-il vraiment ? Qu'est-ce que je voudrais faire après ? Pourquoi je fais du droit ?

2° Si non, qu'est-ce que j'aimerais faire d'autre ? Est-ce que ça sera pareil ? (Rapport aux "autres" qui te touchent énormément on dirait).

3° Ai-je besoin de parler de tout ça à quelqu'un d'extérieur (psy par exemple) histoire de faire le point et demander de l'aide ?

4° Est-ce qu'un nouveau départ dans une autre fac serait bénéfique ? Est-ce que je vais me laisser atteindre par "les autres"/"le regard des autres" également ? Si oui, que faire contre ça ? (Cf question 3° lol !).


Voilà, allez, ne te décourage pas, en tout cas n'arrête pas le droit juste parce que tu es dans l'échec à un moment T, tu peux tout à fait devenir une excellente élève en L3, M1, M2... Un échec est causé par des raisons...

(Comme je t'ai dit, j'ai réussis l'exploit de faire la "triplette" du redoublement des 3 années de licence (donc 6 ans au total !) alors que j'étais toujours 1ère de ma classe jusqu'au lycée, que j'avais sauté une classe étant plus jeune et qu'on m'avait diagnostiqué 135 de QI.. Bref ça ne veut pas dire que tu es stupide ou bonne à rien, loin de là. Juste qu'à un moment tu as besoin d'aide pour repartir du bon pied car différentes choses t'empêchent de progresser c'est tout.)

Paris, Le 21/06/2014 à 17:25
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 19/06/14
Message(s) : 5 
Dans l'idéal changer de fac serait le mieux pour moi ,j'ai l'impression parfoi de m’engouffrer dans un puits dont je vois les mêmes têtes désagréable depuis 5 ans c'est très pesant pour moi.

Malheureusement les politiques de transfert sont assez médiocre et au final je décide de rester dans cette fac en dépit de ce que je vis .

Ce qui m'importe c'est réussir mes études c'est sûr et c'est pour cela que je réfléchit pour trouver une solution à savoir si l'on peut m'accueillir par exemple dans une en île de france .

Pour la fac de nanterre ils pratiquent actuellement une sectorisation pour les filières de Droit une façon de limiter surtout la présence d'étudiant issus de milieu sociale différents mais bon ...
Salut ,
Je te remercie infiniment de prendre ton temps à me donner des conseils et j'en suis et serais reconnaissante .
C'est sûr l'intelligence et la réussite scolaire ne font pas bon ménage , tu as 135 de qi et si je te dis que la plupart qui réussissent ne comprennent rien à ce qu'elle apprennent juste du par coeur et une dose de triche ...Le Droit me plaît oui mais malheureusement toujours ces petits désagréments comme on dit ,car apparemment je ne suis pas adapté à la mentalité des étudiants en générale ...
Je vais attendre les résultats du rattrapages pour me faire une idée ..

Le 11/12/2014 à 15:14
Juriste intéressé


Inscrit : 30/03/14
Message(s) : 18 
L'emploi du terme de "monstre" illustre un manque de finesse certain.

Il faut s'endurcir dans la vie. Vous êtes en faculté. Dans le milieu professionnel ce ne sera pas tout rose non plus. J'ai connu ce type de situation au collège et au lycée donc en cercle restreint, je sais que c'est éprouvant mais il faut savoir faire abstraction pour se recentrer sur l'essentiel.

"si je te dis que la plupart qui réussissent ne comprennent rien à ce qu'elle apprennent juste du par coeur et une dose de triche .."

Technique inefficace pour un commentaire d'arrêt et pour le droit en général, le droit il faut le comprendre avant de pouvoir "l'apprendre".


Quand à s'acharner à tout prix à obtenir une licence en repiquant plus d'une fois, je ne suis pas convaincue de l'opportunité de la décision. En tout cas c'est un choix qui vous appartient.

Le 11/12/2014 à 18:07
Juriste acharné
Master 1


Inscrit : 01/10/14
Message(s) : 128 
Un de nos professeur (pas maître de conférence, professeur de droit ! ), très respecté dans le milieu juridique, ayant même cotoyé le doyen Carbonnier, a redoublé toutes ses années de licence; et cela, je l'ai appris du professeur lui même.

Cette personne aimait beaucoup le droit, s'est accrochée et s'en est extrêment bien tirée par la suite. Cela ne signifie évidemment pas que dérrière chaque personne en "échec"(réussite différée disons) se cache un génie... Mais plutôt que ce qui compte, c'est avant tout la réussite à l'extérieur de la fac. C'est à ça qu'il faut se préparer.

Le balle est dans ton camp, réfléchis et fait le bon choix.

__________________________
"Rage against the dying !"

Le 11/12/2014 à 18:17
Juriste acharné
Master 1


Inscrit : 01/10/14
Message(s) : 128 
@Gregor2 "sans même un deug"

Le DEUG existe encore ?!

__________________________
"Rage against the dying !"

Marne, Le 11/12/2014 à 19:29
Modérateur
Juriste


Inscrit : 10/10/12
Message(s) : 772 
Oui, il me semble qu'on valide automatiquement un DEUG en terminant la L2.

__________________________
"Da mihi factum, tibi dabo jus".

Toutes les infos sur le métier d'avocat en droit public pour les indécis et les jeunes juristes => http://louislefoyerdecostil.fr/l-avocat-en-droit-public/

Paris, Le 12/12/2014 à 14:34
Intervenant


Inscrit : 08/11/08
Message(s) : 2136 
Je ne vais pas reprendre tous les points développés, mais je me permets de donner mon point de vue.

Citation :
Quelque part vous avez tranché déjà non ?
Sans motivation ça va être dur.

gregor2 a tout dit, si la fac c'est la liberté... c'est aussi la solitude. C'est un formidable tremplin comme une formidable perte de temps, tout dépend de ce que l'on souhaite en faire.

La question est donc toujours la même : quel est le projet ? Pourquoi le droit, que souhaites-tu en faire ? Beaucoup de choses dépendent de cette réponse.

Citation :
J'i redoublé pour plusieurs raison je n'ai pas eu le courage d'affronter mes cours mais surtout l'ambiance car les étudiants surtout les filles sont assez méchantes en général .
Le regard des autres peut faire mal surtout venant des professeurs qui savent que tu as raté

Chaque année, des étudiants viennent se plaindre et me disent : "c'est la faute du système, de la fac", "les profs notent trop dur", "j'avais des soucis"... Chaque année je leur réponds la même chose : vous êtes les seuls responsables de vos échecs.

Nous sommes tous confrontés à des difficultés dans nos vies, tous les étudiants ont des difficultés, la différence se joue sur un seul point : la maturité, c'est-à-dire l'aptitude à composer avec ces difficultés.

Il est beaucoup plus facile de rejeter la faute sur quelqu'un d'autre que de s'avouer que l'on a tout simplement échoué par manque de travail, et souvent de maturité. Généralement, se l'avouer est un premier pas vers le progrès.

Citation :
Dans ma faculté de paris 12 il est impossible de passer en conditionnel ce qui m'oblige à repasser mon semestre manquant si jamais je rate .

C'est normal, la majorité des universités ont aujourd'hui supprimé ce système aberrant. C'est d'ailleurs un faux cadeau : les étudiants croient qu'ils vont pouvoir rattraper le semestre raté, or c'est faux. Au final, un étudiant AJAC (en chevauchement, en conditionnel) fera sa licence en quatre ans.

Mais pire, ce système occasionne un parcours incohérent : des matières de L3 peuvent être étudiées avant des matières de L2 indispensables à leur compréhension... Bref c'est un mauvais système, surtout pour les premiers à en bénéficier.

L'intitulé même de ce statut est une aberration AJAC signifie AJourné Autorisé à Continuer... Soit l'étudiant est au niveau, il peut passer en L2, soit il ne l'a pas et doit recommencer.

Faire croire à un étudiant qu'il a une chance de valider des matières de L3 alors qu'il n'a pas réussi à valider celles de L2 relève de l'hypocrisie. "Vous ne savez pas conduire une voiture, mais essayez de conduire un bus, vous devriez réussir", voilà la logique de ce statut.

Bref, c'est un système à éviter absolument et il a d'ailleurs été supprimé par de très nombreuses universités.

__________________________
« Je persiste et je signe ! »

Docteur en droit, Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne.


PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ]