Une télévision du droit ?

Index des forums > Forum Actualité

PAGES : [ 1 ] [ 2 ]
Le 08/05/2007 à 16:09
juriste émérite
Doctorant


Inscrit : 03/12/04
Message(s) : 4591 
Trouvé sur : http://www.entreprise-et-droit.com/lng_ ... Droit.html


Citation :

La Télévision du Droit

Par Alice Legal, pour www.entreprise-et-droit.com

Depuis longtemps, les mondes télévisuel et juridique savent l’intérêt, voire l’engouement, des Français pour le droit. Quoi de plus naturel dès lors que ces deux univers agissent de concert et projettent la création d’une chaîne thématique.
Un groupe de travail réunissant différents experts au Barreau de Paris élabore ainsi les modalités de la Télévision du Droit.
Son objectif : divertir, informer, décrypter. Sa cible : tous publics, surtout pas limitée aux professionnels du droit. Son canal de diffusion : Internet (du moins dans un premier temps). Sa date idéale de lancement : 2008.

1. Une chaîne axée sur le divertissement et la pédagogie

La Télévision du Droit (LTD)1 aurait pour ambition de proposer des programmes à la fois divertissants et éducatifs ; tous ayant pour dénominateur commun la thématique juridique. Sont ainsi à l'étude :

des divertissements : séries, films mais aussi jeux - type Question pour un champion - adaptés au droit ;
des reportages sur la " vie du droit ", tels qu'une caméra embarquée suivant un huissier pendant une saisie, le quotidien d'un juge ;
des documentaires avec des images d'archive ;
un journal télévisé présentant un décryptage juridique de l'information. Il apporterait un éclairage différent et original sur certains événements comme le coup de tête de Zidane, les caricatures du prophète Mahomet… ;
des fiches pratiques ;
des consultations en direct ;
des retransmissions de procès ;

Quand le Barreau de Paris a initié le groupe de travail, il recherchait avant tout la création d'une chaîne scientifiquement et déontologiquement pertinente. Face aux appétits de certains groupes privés, les craintes d'une mise en scène sensationnaliste du droit sont réelles. Comment ne pas être tenté au nom de l'audimat de privilégier la retransmission de procès criminels ou de commenter de façon voyeuriste des faits divers ?
Toutefois, si les avocats parisiens sont pilotes, ils n'envisagent pas d'en faire leur propre chaîne. C'est un opérateur qui prendra le relais et sera alors chargé de la créer ; les professionnels du droit composant le comité éditorial.


2. Une chaîne aux enjeux multiples

Si le projet est porteur et les propositions du Barreau alléchantes, des questions d'éthique se soulèvent assez naturellement.

Qu'en est-il du financement ? Public ? Privé ? La Télévision du Droit doit avoir en toutes circonstances une indépendance de ton. Comment la garantir si ses financeurs (d'où qu'ils viennent) peuvent au gré de leurs intérêts propres licencier les responsables éditoriaux ?

La diffusion télévisuelle des procès ne risque-t-elle pas d'agir sur la psychologie de ses acteurs ? Avec la starisation et le mythe de la téléréalité, ne faut-il pas craindre de voir des prévenus ou des témoins déformer le récit de leurs faits et gestes pour les embellir, tout cela parce qu'ils sont sous les projecteurs ? Les magistrats eux-mêmes ne subiraient-ils pas également la pression de l'image ?

Quelle réglementation juridique s'applique à la retransmission de procès ? L'article 38 ter de la loi sur la liberté de la presse2 prohibe l'emploi de tout appareil d'enregistrement sonore ou audiovisuel lors d'audience des Cours et Tribunaux. Certes, des aménagements ont été adoptés, par exemple depuis 1985 et l'autorisation de la captation aux fins d'archives et de constitution d'une mémoire audiovisuelle. Il demeure que diffuser un procès dans son intégralité, en direct ou en différé, n'est pas aujourd'hui autorisé3.

En cas d'autorisation de filmer, que diffuser ? L'intégralité du procès ? Seulement des extraits ? Il est malheureusement à craindre un goût du spectateur pour le sensationnel entraînant une dénaturation du procès par sa réduction à quelques " moments-chocs ". Pour autant, il faut reconnaître qu'un procès peut être long et d'un intérêt inégal. Or, une chaîne de télévision doit capter le téléspectateur.

Comment les téléspectateurs pourront-ils oublier le visage d'un ex-condamné ayant retrouvé la liberté ? Si un procès est retransmis puis rediffusé pendant des années, le visage de l'accusé s'imprime dans la mémoire collective. Or, une fois que le prévenu a purgé sa peine ou qu'il est acquitté, n'a-t-il pas légitimement le droit de retrouver l'anonymat, d'oublier cet épisode de son existence ? Comment lui garantir si tout à chacun peut le reconnaître ?

*****

Tels des funambules, les créateurs de la Télévision du Droit avancent en se préservant de deux écueils. Ils refusent, tout d'abord, la tentation d'une chaîne de spécialistes pour des spécialistes et visent un média grand public. Ils écartent, ensuite, le côté passionnel et compassionnel du droit et de la justice.
C'est le juste milieu qu'ils favorisent : expliquer le monde juridique en tant qu'élément de notre environnement social tout en empêchant son assimilation à un pur produit marchand et économique.


Qu'en pensez-vous ?

Ce qui me rend dubitative sur ce projet, c'est d'imaginer ce moyen entre les mains d'une de mes tantes, qui sera persuadée d'avoir autant de pratique qu'un professionnel en ayant appris des choses... :lol:

Plus sérieusement, les questions d'éthique sont intéressantes. Possibilité de débat pour ceux qui voudraient :)

__________________________
Votre sujet a peut-être déjà été traité : avez-vous utilisé la fonction recherche ? :wink:
http://forum.juristudiant.com/search.php

*Membre de la BIFF*

Poser une question Ajouter un message - répondre
Le 08/05/2007 à 18:58
Juriste d'élite


Inscrit : 04/11/05
Message(s) : 1536 
cela serait-il conforme aussi à la législation en vigueur au niveau international et communautaire , notamment quand on voit toutes les questions d'éthique qui sont posées... ?

__________________________
Futur M2... !

Puy-de-Dôme, Le 09/05/2007 à 03:05
Juriste d'élite
Licence 1


Inscrit : 17/02/07
Message(s) : 2462 
ça serait génial et de plus nous apporterait beaucoup. :)
je viens du site de la télévision du droit et viens de m'apercevoir d'une erreur. En effet, une fiche du droit la règlementation concernant la vente du muguet. Le syndicat des fleuristes a fait interdire la vente sauvage du muguet, c'est notre prof du droit des affaires qui nous l'a dit ce qui m'a surprise car l'an dernier on nous avait dit le contraire, une loi est-elle intervenue depuis ? Le droit des affaires c'est son job, avant d'être prof, il était juriste d'entreprise.

__________________________
Jean Foyer : « Le juge de l’administration : l’administration de ce juge. »
"Juger l’administration c’est encore administrer ».


http://www.u-clermont1.fr/
-université d'excellence dans le magazine "Challenge" de juin 2009-

Le 11/05/2007 à 00:50
Juriste d'élite


Inscrit : 24/01/04
Message(s) : 534 
hop, les premiers cours de droit à suivre chez soi devant la télé... Classe ! 8)

__________________________
Ce forum est le vôtre, avant de poster, merci de lire la charte du forum.

Moselle, Le 11/05/2007 à 07:41
Modérateur
Juriste


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 4163 
Ouais, mais le risque c'est de se retrouver avec des émissions de "droit spéctacle" comme "sans aucun doute". Ou de la tv réalité genre "Dalloz story" :? Je redoute les dérives, le droit c'est compliqué, c'est bien d'essayer de le vulgariser, mais il y a des risques.

Le 11/05/2007 à 11:42
juriste émérite
Doctorant


Inscrit : 03/12/04
Message(s) : 4591 
Dalloz story :lol: :lol: :lol:

La Justice dans un tribunal doit tout de même impressionner les personnes qui comparaissent - elle ne sont pas là pour acheter du pain mais pour une occasion particulière.

Je suis contre le fait de devoir captiver les téléspectateurs en ne montrant que des moments forts de l'audience, ça rejoint la télé réalité. Déjà que la télévision américaine influence les gens qui dès qu'ils voient arriver un gendarme leur sortent " vous m'avez pas dit mes droits ! " et utilisent des termes juridiques étrangers sans connaître leur propre droit interne...

Je serais plus pour des sorties " obligatoires " au tribunal à partir de la terminale, en classe, pour montrer comment ça fonctionne, loin de la télé. Les reportages se multiplient en ce moment sur les tribunaux, ils ne gardent que des séquences qui ne sont pas mauvaises. Mais de là à avoir toute une chaîne consacrée au droit...

En plaisantant j'imaginais une de mes tantes l'autre jour, mais à Sans aucun doute l'autre soir, ils ont montré un dossier surprenant. Une femme prétendait faire " du droit maison " ( apprendre toute seule sans diplôme ) depuis vingt ans, et a grugé de nombreuses personnes en se prétendant conseil juridique, avocat et tout ce qui a un rapport avec le droit. Elle était d'après les médecins mythomane ( et elle avait clairement un problème quand on l'entendait crier ).

Il y a ceux qui " tombent dans la marmite " du droit, comme Camille, parce qu'ils ont dû être confrontés à des situations juridiques, qui apprennent avec humilité, et que j'apprécie. Et ceux qui se précipitent sur tout ce qui peut résoudre leur problème comme de l'automédication, qui sont persuadés d'en savoir tout autant qu'un praticien après avoir trouvé des informations, et qui donnent des conseils aux autres. Je n'aimerais pas un télé achat du droit où chacun pioche sans vue d'ensemble et se retrouve dans des situations pas possibles à cause de ça. C'est moins une question de monopole des juristes que de simple spécialisation : en vulgarisant, on ne pense pas à une situation d'ensemble mais à un problème précis, donc on oublie les implications fiscales par exemple...

Concernant le " Comment les téléspectateurs pourront-ils oublier le visage d'un ex-condamné ayant retrouvé la liberté ? ", je suis plus réservée. Il y a des cas où je laisserais volontiers filmer les gens tant ils sont odieux selon mes critères.

Mais comme Deydey le souligne, au niveau européen, ça ne doit pas être faisable.

Pour résumer, méfiance de ma part.

__________________________
Votre sujet a peut-être déjà été traité : avez-vous utilisé la fonction recherche ? :wink:
http://forum.juristudiant.com/search.php

*Membre de la BIFF*

Puy-de-Dôme, Le 11/05/2007 à 13:04
Juriste d'élite
Licence 1


Inscrit : 17/02/07
Message(s) : 2462 
Je suis allée au Tribunal de grande instance et j'ai trouvé que cela était déjà impressionnant lors de certaines affaires, alors montrer des procès aux téléspectateurs moyens, je ne suis pas d'accord, car la vie privée même si c'est un condamné est révélée au grand jour -article 9 du Code civil -.
De plus, parfois, il y a des erreurs judiciaires. :)

__________________________
Jean Foyer : « Le juge de l’administration : l’administration de ce juge. »
"Juger l’administration c’est encore administrer ».


http://www.u-clermont1.fr/
-université d'excellence dans le magazine "Challenge" de juin 2009-

Le 11/05/2007 à 13:16
Juriste acharné


Inscrit : 05/02/06
Message(s) : 132 
S'il y a de faux jugements, mis en scène, et aussi délirants que vos cas pratique, ça peut être amusant :lol:

__________________________
Nous ne vivons pas dans le même monde, mais nous sommes sous le même ciel.
Un seul ciel, une seule Destinée.


Le 11/05/2007 à 14:17
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11087 
Bonjour,
Citation de mathou :


Il y a ceux qui " tombent dans la marmite " du droit, comme Camille, parce qu'ils ont dû être confrontés à des situations juridiques, qui apprennent avec humilité, et que j'apprécie.

Merci du compliment que j'espère justifié...

Et, avec tout ça, pourquoi ne pas en revenir à ce bon vieux "cours d'instruction civique" qui, d'ailleurs, n'a jamais bien fonctionné et qui était censé permettre à tout un chacun de prendre progressivement connaissance des notions les plus rudimentaires sur nos institutions et notre droit et comment tout cela fonctionne.
"Nul n'est censé ignorer la loi", mais peu de gens la connaissent, ce qui alimente régulièrement les "légendes urbaines", puisqu'on fait plus confiance aujourd'hui au "copain du copain qui a dit que"...

Petite question annexe : combien y a-t-il aujourd'hui d'instituteurs... pardon, je voulais dire, de professeurs des écoles qui serait encore capable de faire un tel cours ? En toute impartialité, qui plus est ?


Au fait, puisqu'on en est sur ce genre de sujet, que pensez-vous de l'émission de Stéphane Bern, "l'arène de France" qui présente à chaque fois une séquence où les agents de police passent systématiquement pour des abrutis congénitaux et où l'on sélectionne les réactions les plus "épidermiques" (bien que compréhensibles, je le reconnais) des victimes ?
Avec ce genre d'exemples permanents, doit-on s'étonner que des gens réagissent de la même manière lorsqu'un agent les interpelle pour un motif qu'ils estiment injuste, par méconnaissance des lois ?
Et que, du coup, les choses s'enveniment, bien évidemment... :roll:

Le 11/05/2007 à 14:55
juriste émérite
Doctorant


Inscrit : 03/12/04
Message(s) : 4591 
Justifié et mérité, c'était pour vous attirer ici :wink: :lol:

Je reviendrais volontiers au cours d'instruction civique et aux leçons de choses. Discuter, apprendre, utiliser ses doigts - je vois pas mal de gamins qui n'aiment pas les modèles qu'on leur impose et qui croient découvrir quelque chose d'exceptionnel dans des activités à côté. Pour moi, ça devrait se faire à l'école.

J'ai eu de la chance que mes parents me racontent ce qu'ils faisaient à mon âge, et la curiosité de vouloir essayer ( m'en souviendrai des lignes à la plume :lol: ). Même de simples bricolages, des plantes, des choses pratiques...

Au primaire, on apprenait des passages très sérieux sur la Constitution, la Révolution, les lois : en feuilletant mes cahiers, je me dis " mince, je savais tout ça, moi ? ". Au collège, on avait les cours de techno. Pas que je n'aimais pas, mais les projets n'étaient pas enthousiasmants, trop intellectualisés.

Ce que j'aimerais, ce serait raconter aux enfants et aux ados en âge de comprendre comment fonctionnent les choses. Les emmener par petits groupes voir différents métiers ( du droit, de la boulangerie, du bâtiment, du jardinier, du médecin, du commerçant ), leur raconter l'histoire, les faire bricoler, essayer de les intéresser à ce qui les entoure pour qu'ils n'aient pas de vision restreinte. Dommage que ça ne puisse pas s'intégrer au parcours scolaire faute de moyens et de personnes. Ce n'est peut-être pas le meilleur moyen, mais en tant qu'enfant il m'aurait plu.

Faudrait que je regarde l'arène de France. J'avais jeté un coup d'oeil une fois mais ça m'avait semblé caricatural, alors que j'aime bien Stéphane Bern.

Certains réagissent comme ça, et certains considèrent qu'ils n'ont que des droits. Les devoirs, ils n'y pensent même pas ([size=75:1cu008tw] vous imaginez, mon sujet préféré, reprocher aux gens l'oubli de leurs devoirs... j'étais ravie d'entendre M. Sarkozy parler de devoirs :lol: )[/size:1cu008tw]. C'est pour cette raison que la simplification du droit me laisse un peu dubitative.

__________________________
Votre sujet a peut-être déjà été traité : avez-vous utilisé la fonction recherche ? :wink:
http://forum.juristudiant.com/search.php

*Membre de la BIFF*

Le 11/05/2007 à 17:49
Juriste acharné


Inscrit : 05/02/06
Message(s) : 132 
Citation de Camille :

Au fait, puisqu'on en est sur ce genre de sujet, que pensez-vous de l'émission de Stéphane Bern, "l'arène de France" qui présente à chaque fois une séquence où les agents de police passent systématiquement pour des abrutis congénitaux et où l'on sélectionne les réactions les plus "épidermiques" (bien que compréhensibles, je le reconnais) des victimes ?
Avec ce genre d'exemples permanents, doit-on s'étonner que des gens réagissent de la même manière lorsqu'un agent les interpelle pour un motif qu'ils estiment injuste, par méconnaissance des lois ?
Et que, du coup, les choses s'enveniment, bien évidemment... :roll:


L'offre et la demande. Une émission qui pose les agents des force de l'ordre comme des gens normaux (ça existe, il y a des documentaires là dessus) n'intéresse que vaguement les gens. Certaines personnes ont une haine de l'uniforme véhiculée par des préjugés, sorte d'intolérance comparable au racisme (on combat beaucoup le racisme, c'est louable mais d'autres intolérances tout aussi insuportables sont completement occultées). Ce genre d'émission leur plaira forcément. Moi ça me dégoute. Cataloguer tous les policiers comme des crétins, c'est aussi débile que cataloguer tous les habitants des banlieus en délinquants.

Mais c'est partout pareil :la majeure partie des français sont contre les OGM sans savoir ce que c'est. Une émission qui porte sur les "dangers" des OGM et leur diabolisation portera plus facilement qu'une émission documentaire, véritablement enrichissante, qui expliquera les progrès de la science, pourquoi et comment sont fait ces OGM, à quoi ça sert, pourquoi la polémique etc.

Pour en revenir à l'Arène, le seul extrait que j'en ai vu (je ne connaissais pas avant) portait sur les dangers des drogues douces. C'était assez ridicule, je vois même pas comment il peut y avoir un débat là dessus, mais on voyait un Pierpoljack outré contester des résultats scientifiques :lol:

__________________________
Nous ne vivons pas dans le même monde, mais nous sommes sous le même ciel.
Un seul ciel, une seule Destinée.


Puy-de-Dôme, Le 11/05/2007 à 19:08
Juriste d'élite
Licence 1


Inscrit : 17/02/07
Message(s) : 2462 
Tout comme Mathou, j'ai eu des cours d'instruction civique ainsi que de la technologie -que je détestais- mais aussi des cours de dessin et de couture - la couture sert à tout le monde, n'est-ce pas la gente masculine-, plus sérieusement, je pense que les cours d'instruction civique devraient être fait par des professeurs à la retraite - il faut bien jouer la politique des seniors-. :)

__________________________
Jean Foyer : « Le juge de l’administration : l’administration de ce juge. »
"Juger l’administration c’est encore administrer ».


http://www.u-clermont1.fr/
-université d'excellence dans le magazine "Challenge" de juin 2009-

Le 11/05/2007 à 19:11
Juriste d'élite


Inscrit : 17/07/06
Message(s) : 609 
Citation de fanouchka :

Tout comme Mathou, j'ai eu des cours d'instruction civique ainsi que de la technologie -que je détestais- mais aussi des cours de dessin et de couture - la couture sert à tout le monde, n'est-ce pas la gente masculine-, plus sérieusement, je pense que les cours d'instruction civique devraient être fait par des professeurs à la retraite - il faut bien jouer la politique des seniors-. :)

Des professeurs à la retraite? :shock: Eh bien on aura tout entendu ;)
Je pense que si cette matière venait à revoir le jour dans son interprétation première (ce qui je pense ne serait pas si mal) ce serait aux professeurs en place de le faire, et non besoin d'aller rechercher des prof à la retraite... qui au contraire auraient peut-être moins de crédibilité dans les yeux des élèves.

__________________________
Pas d'Avenir Mais le Sourire[img:2cgv1w9t]http://img522.imageshack.us/img522/5823/imgch0.png[/img:2cgv1w9t]

Le 11/05/2007 à 21:06
Juriste d'élite


Inscrit : 09/04/06
Message(s) : 967 
Je me souviens de mes fantastisques cours d'instruction civique sur le vin. Selon mon prof de l'époque, cette matière ne sert strictement à rien, c'est pas une 1h par semaine qui va nous faire revenir dans le droit chemin si on a deja dévié.

Je me souviens avec délice de mes cours d'arts plastiques et de musique. Dans la premiere, je ne fesais jamais rien, ça m'ennuyait tout simplement. Je me souviendrais toujours de cette discution:
-2 points de pénalité par semaine de retard!!
-Vous pouvez deja me mettre zero alors.
-Comment ça?
-Bah oui, 2 points par semaine de retard, je vous le rendrais pas, donc ça fera zero.
-Comment ça tu le rendras pas?
-Bah, non je préfére bosser les maths, c'est important. Votre matière devrait etre facultative.

Resultat, zero au devoir et lettre à mes parents et rien d'autre.


Pour revenir au sujet: Il existe une chaine aux Etats-Unis qui passe des procés toute la journée et dont les audiences sont plus que bonnes. Si les différentes émissions traite du droit sérieusement, sans "vulgarisation" de la matière, ce serait une chaine bienvenue comme l'est la chaine "Histoire" par exemple. Mais si il s'agit de la faire produire par Endemol, c'est pas la peine.

__________________________
"....durant les années en cause, ladite commune invitait les promoteurs immobiliers sollicitant des autorisations d'urbanisme à effectuer des contributions volontaires aux finances locales ainsi que les poursuites dont le maire a fait l'objet pour ces faits; ... justifiant suffisamment que la dépense litigieuse a été faite dans l'intérét de la société et peut, dès lors être déduite de ses résultats imposables..." CE 24/05/2006 "M. Genestar"

Le 11/05/2007 à 22:07
Juriste intéressé


Inscrit : 02/05/07
Message(s) : 21 
Citation de Murphys :


-2 points de pénalité par semaine de retard!!
-Vous pouvez deja me mettre zero alors.
-Comment ça?
-Bah oui, 2 points par semaine de retard, je vous le rendrais pas, donc ça fera zero.
-Comment ça tu le rendras pas?
-Bah, non je préfére bosser les maths, c'est important. Votre matière devrait etre facultative.

Resultat, zero au devoir et lettre à mes parents et rien d'autre.


LooooL anecdote intéressante, je ne supportais pas les arts plastiques moi aussi :twisted:

Pour ce qui est de la télévision sur le droit, rien ne pourrait me rendre plus heureux, mais reste à voir si les programmes seraient vraiment intéressants, et s'ils seront intéractifs (possibilité d'aider les gens qui en ont besoin par telephone, ce genre de truc :) )

__________________________
[img:1sbkultr]http://img466.imageshack.us/img466/6628/previewphpuj2.png[/img:1sbkultr]


PAGES : [ 1 ] [ 2 ]