Dissertation viol et consentement

Index des forums > Forum Droit pénal

Haute-Vienne, Le 19/12/2017 à 18:03
Juriste intéressé


Inscrit : 19/12/17
Message(s) : 5 
Bonsoir tout le monde, Je souhaiterai avoir votre avis concernant le sujet poster dans l'énoncé svp ☺..

Poser une question Ajouter un message - répondre
Vosges, Le 19/12/2017 à 18:35
Modérateur
Licence 2


Inscrit : 01/09/16
Message(s) : 1502 
Salut

Pas super c'est très polémique...

Charte du forum sinon...


À plus

__________________________
Mon précieux :
http://www.juristudiant.com/forum/charte-de-bonne-conduite-a-lire-avant-de-poster-t11.html

Haute-Vienne, Le 19/12/2017 à 19:53
Juriste intéressé


Inscrit : 19/12/17
Message(s) : 5 
Comment ça c'est très polémique ?

Le 19/12/2017 à 20:39
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11296 
Bonjour,
Citation :
le sujet poster dans l'énoncé

Où ça ?

__________________________
Hors Concours

Bas-Rhin, Le 19/12/2017 à 21:36
Juriste intéressé
Master 1


Inscrit : 16/06/17
Message(s) : 19 
viol et consentement

Gironde, Le 19/12/2017 à 22:07
Modérateur
Master 1


Inscrit : 04/05/14
Message(s) : 816 
Bonjour Juriste 6767, pour vous aider on attend que vous démontriez un travail préalable

__________________________
“Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.” Nicolas Boileau

Vosges, Le 19/12/2017 à 22:08
Modérateur
Licence 2


Inscrit : 01/09/16
Message(s) : 1502 
Ce que nous essayons de vous faire comprendre de façon subtile c'est que sans un travail préalable et conformément à notre charte, Nous ne pourrons pas vous aider !
Vous qu'en pensez vous ?

À plus

__________________________
Mon précieux :
http://www.juristudiant.com/forum/charte-de-bonne-conduite-a-lire-avant-de-poster-t11.html

Jura, Le 19/12/2017 à 22:34
Modérateur
Licence 2


Inscrit : 17/09/16
Message(s) : 405 
Le sujet est polémique puisque récemment, certains sont montés au créneaux pour défendre une interprétation littérale du code pénal plutôt qu’une interprétation théléologique ...

Ce qui fait (pour résumer grossièrement) qu’une enfant de 11ans, violée, n’a pas été reconnue, pout le moment, comme victime d’un viol car n’aurait pas été dans une situation ou elle n’aurait pas consentie à la relation ...
Donc pour le moment, à 11ans, ont est capable de discenernement sur l’acte sexuel avec un majeur de 28ans ...

Ça peut donc vite tourner à la polémique car vont s’affronter plus ou moins vigoureusement plusieurs courants de doctrine.

__________________________
Au delà du possible.

Haute-Vienne, Le 19/12/2017 à 22:45
Juriste intéressé


Inscrit : 19/12/17
Message(s) : 5 
Bon je pense que j'ai fait un total HS... on avait pas parler de ça durant notre td.. mais je trouve que une dissert la dessus... " c'est chaud "

Le 20/12/2017 à 07:32
Administrateur
Doctorant


Inscrit : 16/06/16
Message(s) : 4355 
Haute-Vienne, Le 20/12/2017 à 10:03
Juriste intéressé


Inscrit : 19/12/17
Message(s) : 5 
J'ai fait
I - des notions dépendantes
( en parlant des élément constitutif c'est à dire acte de pénétration et non consentement )

A- principe étendue du viol

En gros que le législateur a la base il voulait étendre le champs discrimination avec les notions " de toutes nature " et les différents moyens d'établir le non consentement violence etc..

B - une notion limiter du viol malgré le non consentement

Du coup la j'ai parler de la restriction de la notion d'acte de pénétration sexuelle par les arrêts de 2007 et 2011 qui exclu donc certain acte du viol malgré le.non consentement de la victime et malgré la volonté d'étendre le champ de incrimination par le législateur..

II ) Je me souviens plus du titre

A- la restriction de la notion de consentement
Grossomodo que malgré l'étendu des moyens par lequel on peut établir le non consentement c'est à dire violence etc.. l'appréciation des juges est très objective donc ils devront apprécier selon le discernement de la victime par exemple

B - j'ai sécher du coup j'ai mis les conséquence de la fragilité de cette notion de consentement

La j'ai malheureusement fait un B poubelle.. en parlant de la difficulté de la preuve par exemple dans le cadre du mariage puis aussi j'ai un peu remis en question la limite de la JP concernant la notion d'acte de pénétration sexuelle en disant que par exemple les faits concernant l'affaire theo ce n'est peut être pas un viol selon la conception de la CDC mais ça mériterait une autre qualification que agression sexuelle étant donné le choque etc qui est différend d'une atteintes sexuelle gel que des caresses.. donc réunir les 2 dans cette catégorie c'est pas trop ça..

Je me rend compte que j'ai vraiment fait quelque chose de bancal lol.. mon contenu est à titre indicatif bien-sûr ☺

AJOUTER UN MESSAGE RAPIDE SUR LA DISCUSSION
 
Pseudonyme/nom :
Adresse email :
Mot de passe :
 

PAGE : [ 1 ]