Un professeur gifle un élève : immoralité de l'acte ?

Index des forums > Forum Actualité

PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ]
Le 03/02/2008 à 10:06
Juriste d'élite


Inscrit : 26/10/06
Message(s) : 2595 
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/a ... il/156563/

Personnellement moi ça me démange de décoller des baffes aux sales mioches, donc je comprend que la gifle ait pu partir instinctivement :idea:

Maintenant c'est sur que les profs n'ont plus le droit de correction, mais si le gosse se permet d'insulter un prof il faut croire que ses parents ne l'exercent pas et pourraient se remettre en question aussi.

Tout de même ill n'aurait pas du frapper car c'est faible de la part d'un enseignant qui ne devrait pas se laisser toucher par les paroles d'un gosse, mais je comprend qu'il ait pu avoir une pulsion incontrôlable
:idea:

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Poser une question Ajouter un message - répondre
Le 03/02/2008 à 10:27
Juriste d'élite


Inscrit : 31/10/05
Message(s) : 1822 
ahhh j'ai enfin trouvé l'article

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/a ... avee.dhtml

on tombait sur le sommaire avec ton lien donc pour retrouver :D

__________________________
"I never was someone who was at ease with happiness"

Le 03/02/2008 à 10:58
Juriste d'élite


Inscrit : 26/10/06
Message(s) : 2595 
Oups :oops: merci super Candix :P

Le 03/02/2008 à 11:10
Juriste d'élite


Inscrit : 24/10/05
Message(s) : 1887 
Citation :

L'élève, âgé de 11 ans, a quant à lui été exclu vendredi de l'établissement pour une durée de trois jours.


Bien fait. J'espère que si le prof s'en tire il lui mettra une sale remarque dans le bulletin avec quelques points en moins dans la moyenne, mais c'est plus efficace de filtrer les mauvaises graines à partir du lycée :))

Un professeur n'a peut-être pas à lever une seule fois la main sur un élève, mais a contrario un élève n'a pas à ouvrir une seule fois sa gueule pour insulter gratuitement un professeur.

Puré, c'était mon fils je l'aurais défoncé, à cet âge là j'aurais jamais osé...

Citation :

En fin de matinée, le père du mineur, un gendarme, est arrivé en uniforme au collège pour demander des explications au professeur avant de déposer plainte.


Lui aussi c'est (vous m'excuserez le terme) un gros connard qui se la pète parce qu'il a un uniforme. Non, mais faut imaginer le truc quoi, c'est totalement disproportionné, c'est tout comme si c'était un avocat qui serait venu demander des explications avec la robe, sauf que là avec l'uniforme ça fait forcément plus intimidant.

Le 03/02/2008 à 11:24
Juriste aux dents longues


Inscrit : 25/09/05
Message(s) : 90 
On est passé d'un extrême à un autre extrême. Hier, il y avait un grand respect des professeurs, le môme se prenait une baffe par l'enseignant, il s'en prenait une deuxième par ses parents le soir en rentrant chez lui. Aujourd'hui, le prof peut se faire traiter de "connard" et passer 24 heures en garde-à-vue pour avoir légitimement sanctionner ce gaillard en lui donnant une simple gifle: Qui veut encore être prof ? Vous allez voir que l'enseignant devra faire en plus ses excuses à l'élève.
Je n'aime ni ce qu'on faisait hier ni ce que l'on est entrain de faire aujourd'hui

Le 03/02/2008 à 11:31
Juriste d'élite
Formation CRFPA


Inscrit : 25/09/11
Message(s) : 616 
Le gros problème vient de l'éducation que les parents donnent à leurs enfants, et cela se sent dans beaucoup de domaines, dont le fait que les profs soient insultés. Si les parents ne sont pas capables d'éduquer et d'élever leurs enfants, il faut bien que quelqu'un le fasse, et apprenne le respect à ces petits insolents.
Dans le contexte actuel, tout le monde sait que même lever la main sur un élève fait un scandale, donc le prof aurait du y penser, mais l'énervement et la répétition de ces comportements font qu'il en est arrivé là. Je ne peux que soutenir ce professeur, et pourtant, cette période n'est pas si loin pour moi... ;)
De telles insultes mériteraient un bon travail d'intérêt général, ça calme bien généralement.

__________________________
Master Droit public des affaires Lyon 3

Le 03/02/2008 à 11:34
Juriste d'élite


Inscrit : 24/10/05
Message(s) : 1887 
Une fiche d'exclusion aurait été plus judicieuse. Je n'excuse pas le comportement de l'enseignant, mais il est clair que la situation du père du gosse joue puisqu'il est gendarme, c'est une mauvaise taloche et une mauvaise pioche.

Le 03/02/2008 à 12:37
Juriste greffé au forum


Inscrit : 17/10/07
Message(s) : 258 
humm... c'est un débat intéressant :P
Alors d'un coté il y'a un gamin qui insulte un prof
de l'autre le prof qui donne une baffe au gosse
et pour finir le casting le père gendarme qui ne se sent plus péter !
Un bon épisode de Louis la brocante en perspective !!!! :lol:

* le gamin est le premier en tord dans cette histoire, cependant je ne pense pas que ce soit lui qui est fait la plus grosse erreur. J'ai beaucoup travaillé avec des enfants, et parfois on est fasse a un gamin qui n'ecoute que dal ou meme qui t'insulte. Dans tout les cas, le fait de crier ou la violence ne rend jamais le gamin plus obéissant. C'est une erreur de croire ca. D'ailleurs beaucoup d'animateurs jeunes crient au début et le font de moins en moins, car celà ne sert a rien.

* Le prof. Comme dit plus haut, parfois les parents éduquent mal leurs enfants. Meme si ce n'est pas la mission premiere du prof, il doit ere là pour transmettre un certain nombrede valeurs, et encore plus si le gosse ne les recoit pas chez lui. Pour moi le prof est le plus en tord. Il doit savoir garder son sang froid dans toutes les situations. Frapper un enfant est une erreur a la base, et encore plus dans notre société actuelle.

* Le père. Probablement celui qui a eu la reaction la plus normal. On frappe son enfant, il veut des explications. Ok la tenue de gendarme c'est peut etre to much, mais ca pimante un peut l'histoire.


En conclusion, on envoie le gamin au goulag, le prof a guantanamo, et le père à la circulation et on en parle plus !

__________________________
Vice-Président BDE PORTALIS
Faluchard alias Zedouille

Le 03/02/2008 à 13:31
Juriste d'élite


Inscrit : 09/04/06
Message(s) : 967 
Quel enseignemant tirer de cet "évènement" clairement surmédiatisé:
Le gendarme connait le droit mais ne sait pas éduquer son mouflet. :roll:

__________________________
"....durant les années en cause, ladite commune invitait les promoteurs immobiliers sollicitant des autorisations d'urbanisme à effectuer des contributions volontaires aux finances locales ainsi que les poursuites dont le maire a fait l'objet pour ces faits; ... justifiant suffisamment que la dépense litigieuse a été faite dans l'intérét de la société et peut, dès lors être déduite de ses résultats imposables..." CE 24/05/2006 "M. Genestar"

Le 03/02/2008 à 13:56
Juriste d'élite
Formation CRFPA


Inscrit : 25/09/11
Message(s) : 616 
Le père n'a pas une réaction normale: il ne sait pas éduquer son enfant, et vient demander des comptes lorsque quelqu'un s'en charge à sa place...
Si un jour j'ai des enfants, et que je connais une telle situation, je ne serai certainement pas content qu'un professeur ait giflé mon enfant, mais je ne m'emporterai pas comme cela: je finirai même par me raisonner en me disant "eh bien, il ne l'a pas volée"...

__________________________
Master Droit public des affaires Lyon 3

Le 03/02/2008 à 14:11
Juriste d'élite


Inscrit : 26/10/06
Message(s) : 2595 
C'est clair, ce qui est marrant c'est que son père s'affiche comme un mauvais parent au lieu de se rendre compte qu'il ferait mieux d'éduquer son gosse, puisqu'apparement un enseignant est contraint de le faire lui même et il rend ça public :!:

Le 03/02/2008 à 14:13
Juriste d'élite


Inscrit : 26/10/06
Message(s) : 2595 
Citation de Morsula :

Citation :



Puré, c'était mon fils je l'aurais défoncé, à cet âge là j'aurais jamais osé...

Lui aussi c'est (vous m'excuserez le terme) un gros connard qui se la pète parce qu'il a un uniforme.


Je te trouve bien vulgaire dans tes propos :idea: il n'y a pas que ce gamin qui mérite une bonne babafe :lol: * Mathouuu apporte le fouet :twisted: *

Le 03/02/2008 à 14:15
Juriste greffé au forum


Inscrit : 17/10/07
Message(s) : 258 
c'est pas parce que le père ne sait pas éduquer son gosse, qu'il n'est pas en droit d'exiger réparation. Meme si c'est un peu théatrale.

__________________________
Vice-Président BDE PORTALIS
Faluchard alias Zedouille

Le 03/02/2008 à 14:17
Juriste d'élite


Inscrit : 26/10/06
Message(s) : 2595 
Surtout que bon " violences aggravées " une petite gifle n'a jamais tué personne je ne crois pas que le gamin ait eut des séquelles ...

Le 03/02/2008 à 14:19
Juriste intéressé


Inscrit : 30/12/07
Message(s) : 42 
On ne sait pas si le père sait éduquer son enfant ou non. On ne sait pas grand-chose, en fait, et c'est alors bien difficile de juger avec peu d'éléments. Le gamin a 11 ans apparemment : est-ce qu'il sait forcément ce que les mots veulent vraiment dire ? Dans le monde d'aujourd'hui, insulter quelqu'un devient de moins en moins grave, de moins en moins méchant. Beaucoup d'adolescents s'insultent juste pour déconner, et se traitent de tous les noms en rigolant : ça m'est déjà arrivé de traiter un pote de "connard" parce qu'il avait fait quelque chose de pas génial mais qui m'avait fait sourire.
A côté, on a des parents qui essayent d'éduquer leurs enfants, et des gosses qui entendent à longueur de journées des insultes, que ça soit dehors ou dans les films. Obligatoirement, ils reproduisent le schéma, a fortiori si les parents dérapent aussi parfois (il suffit que le père dise parfois qu'il a rencontré des "connards" dans son boulot le soir à la mère dans la cuisine, et si le gamin entend, il reproduira car si ses parents le disent, c'est que ça doit être bien). Après, ça n'est pas bien non plus de dire des insultes, mais on ne peut pas forcément dire que tout est de la faute des parents : faut voir aussi le monde autour.

Ensuite, le professeur n'avait pas à le gifler, mais je peux comprendre son attitude...mais pas l'accepter : c'est compréhensible mais pas acceptable. Il se doit d'avoir une attitude irréprochable, même si c'est difficile. Néanmoins, ce n'est pas non plus à lui d'éduquer les gosses : c'est le travail des parents, ça. Lui, il est là pour transmettre un bagage intellectuel suffisant à la bonne évolution de l'enfant : les bonnes maières et l'éducation n'ont jamais été de son ressort.
Pour l'enseignant, donc, ça se comprend qu'il ait craqué, surtout si il avait eu des soucis auparavant, mais ça ne doit pas être accepté non plus. Il doit être sanctionné, mais peut-être pas autant : encore une fois, on va peut-être trop loin pour pas grand-chose (et notre justice le montre malheureusement souvent, ça).

Enfin, pour le père, je crois que j'aurais réagi pareil : c'est son enfant, après tout, qui a été frappé. Même si il a insulté le prof'...c'est son gosse, quand même, il l'aime, il le protège, il veut qu'il ne lui arrive rien. Si on touche un jour à mon fils, je crois que je réagirais avant de poser des questions. C'est pas bien, mais c'est humain.

Au final, je crois que le gosse a eu une conduite de...gosse, ce qui n'excuse rien mais peut expliquer la chose. Le prof' a mal réagi mais ça peut se comprendre, et le père a été simplement un père. J'espère juste que ça n'ira pas plus loin, l'affaire ne semble pas le nécessiter et il n'y a peut-être pas besoin d'un "exemple" pour ça, juste sûrement plus se pencher sur le statut des professeurs, qui sont critiqués de partout alors qu'ils font un boulot formidable (et d'ailleurs, c'est peut-être parce que tout le monde crache dessus que les gamins sont si intenables : si parents et autres disent que les profs sont fainéants et nuls, si ils ne les respectent pas, pourquoi les enfants le feraient-ils ? ils reproduisent le schéma, encore une fois).


PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ]