Un professeur gifle un élève : immoralité de l'acte ?

Index des forums > Forum Actualité

PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ]
Le 07/02/2008 à 09:48
Juriste d'élite


Inscrit : 31/10/05
Message(s) : 1822 
Citation de Ben Wawe :

Citation de Morsula :

Qui des adolescents qui ne respectent vraiment rien ? Pour certains je suis assez pessimiste, il fallait régler le problème plus tôt. Après on les retrouve au lycée entrain d'égorger à moitié leurs profs :?


Bah ouais, mais à partir du moment où tous les adultes tutoient tous les adolescents alors que eux sont obligés de les vouvoyer, à partir du moment où toutes les personnes âgées ont peur de tous les jeunes ou râlent sur eux à tout bout de champ parce qu'ils sont "fainéants", à partir du moment où on dit que le niveau du bac baisse, que les jeunes ne savent plus travailler et qu'ils ne foutent rien, je ne vois pas trop pourquoi ils auraient du respect envers ceux qui parlent et pensent comme ça.
Sincèrement, le respect va dans les deux sens : si l'un merde, l'autre n'ira pas non plus. C'est ça que beaucoup, chez les "anciens", ont du mal à comprendre : quand je suis dans le bus avec une BD et que j'entends une personne âgée me dire que je devrais travailler plutôt que de lire ces âneries, je n'ai pas envie de la respecter (cas véridique, hein). Pourtant, elle parte du principe que je DOIS la respecter. Même si mon exemple prouve surtout la bêtise de cette dame, si on réfléchit un peu, les jeunes ne sont pas respectés actuellement. Pourquoi, alors, respecteraient-ils ceux qui ne les traitent pas de la meilleure façon ? Même si c'est mieux de faire ainsi et même si j'ai été élevé dans le respect des anciens et des gens, il y a un moment où j'ai aussi envie de dire stop et d'arrêter qu'on se fiche de moi : cette limite existe pour tout le monde, et elle est malheureusement régulièrement franchie chez plein de jeunes.


je suis assez d'accord, pour le vouvoiement, je trouve ca normal, j'ai déjà eu des profs qui nous vouvouyaient ca fait bizarre et je suis pas fan, mais par contre un prof qui veut qu'on le tutoie ca me choque.

J'avais un prof comme ca au college, tout le monde (sauf moi et quelques autres) le tutoyait, on devait lui taper dans la main en rentrant dans la classe, résultat yavait des abus, beaucoup d'eleves se foutaient ouvertement de sa gueule et lui avait de drole de moyen de les rembarer.

Pour ceux qui est des vieux qui ne respectent pas les jeunes, la je suis tout à fait d'accord. Ils croient que tout leur ai du, donc quand tu fais quelque chose pour leur faciliter la vie, pas un merci. Tu laisse ta place dans le bus, ils te regardent comme une m*** l'air de dire que c'est normal. Attention, je ne généralise pas, ils ne sont pas tous comme ca, mais une grande partie.

L'autre jour dans le bus, une personne agée monte dans le bus, elle ne voulait pas s'asseoir, bah ya une autre nana qui s'est adressée à une jeune en lui disant :

"Vous pourriez laisser votre place quand meme !"

C'est vrai aussi que les personnes agées s'étonnent qu'on les aide. J'ai tenu la porte à un ptit vieux, il a pas arreté de me dire merci, ma soeur me dit : j'ai cru qu'il allait pleurer

Si tout le monde part avec des a priori, comment voulez vous qu'on fasse ?

Tout ca pour dire qu'il y a des cons des deux cotés, des vieux chiants et grincheux qui te décochent un regard assassin et qui te diront jamais merci, des gens gentils et reconnaissant de ce que tu fais pour eux.

Et chez les jeunes c'est pareil, des gens qui sont prets à aider, rendre service et qui attendent en retour un minimum de gratitude et des jeunes qu'ont rien à foutre des vieux et qui quand ils en voient un, détournent volontairement le regard.

__________________________
"I never was someone who was at ease with happiness"

Poser une question Ajouter un message - répondre
Le 07/02/2008 à 09:52
Juriste acharné


Inscrit : 17/04/07
Message(s) : 101 
Citation de Ben Wawe :

Citation de Morsula :

Qui des adolescents qui ne respectent vraiment rien ? Pour certains je suis assez pessimiste, il fallait régler le problème plus tôt. Après on les retrouve au lycée entrain d'égorger à moitié leurs profs :?


Bah ouais, mais à partir du moment où tous les adultes tutoient tous les adolescents alors que eux sont obligés de les vouvoyer, à partir du moment où toutes les personnes âgées ont peur de tous les jeunes ou râlent sur eux à tout bout de champ parce qu'ils sont "fainéants", à partir du moment où on dit que le niveau du bac baisse, que les jeunes ne savent plus travailler et qu'ils ne foutent rien, je ne vois pas trop pourquoi ils auraient du respect envers ceux qui parlent et pensent comme ça.
Sincèrement, le respect va dans les deux sens : si l'un merde, l'autre n'ira pas non plus. C'est ça que beaucoup, chez les "anciens", ont du mal à comprendre : quand je suis dans le bus avec une BD et que j'entends une personne âgée me dire que je devrais travailler plutôt que de lire ces âneries, je n'ai pas envie de la respecter (cas véridique, hein). Pourtant, elle parte du principe que je DOIS la respecter. Même si mon exemple prouve surtout la bêtise de cette dame, si on réfléchit un peu, les jeunes ne sont pas respectés actuellement. Pourquoi, alors, respecteraient-ils ceux qui ne les traitent pas de la meilleure façon ? Même si c'est mieux de faire ainsi et même si j'ai été élevé dans le respect des anciens et des gens, il y a un moment où j'ai aussi envie de dire stop et d'arrêter qu'on se fiche de moi : cette limite existe pour tout le monde, et elle est malheureusement régulièrement franchie chez plein de jeunes.



Va plus loin dans ton raisonnement, pourquoi c'est comme ca ? Parceque quand en France on a pris l'habitude de parler de " jeune " dans les faits divers au lieu de " délinquant " ou même de " racaille " car ces derniers termes font s'égoser les bobos du coin. Donc ca amène forcément au bout d'un temps les gens à faire l'amalgame jeune = délinquant.
Là ou c'est risible, c'est que ce sont les mêmes personnes qui ont crié au loup quand sarkozy à osé dire " racailles " et qui se plaignent aujourd'hui que les gens fassent l'amalgame entre jeune et delinquant. :wink:

Le 07/02/2008 à 15:19
Juriste d'élite


Inscrit : 24/10/05
Message(s) : 1887 
Vous êtes entrain de mettre tous les oeufs dans le même panier là. On parle bien des jeunes qui sont irrespectueux et - heureusement encore - ce ne sont pas tous forcément des délinquants notoires.
La petite guerre entre jeunes et vieux existent depuis l'aube de l'humanité, ce n'est pas nouveau, simplement que le sarkozisme fait un peu un effet d'hyperbole pour certains. Ce n'est pas parce qu'un vieux est désagréable avec son monde qu'il faudrait l'être aussi, c'est une question d'éthique, mais j'ai l'impression que nous tendons à l'individualisme : chacun pour soi, l'autre ne nous concerne pas et quand il nous concerne il est ou bien ami ou bien ennemi.

Le 07/02/2008 à 15:28
Juriste d'élite


Inscrit : 26/10/06
Message(s) : 2595 
Le vouvoiement je trouve ça normal aussi, faut dire ce qui est, on a tant de chose à apprendre des anciens, normal qu'on les respecte, même s'ils peuvent se montrer arrogants et supérieurs, tant qu'on est pas à leur niveau on ne peut pas se mesurer à eux :idea:
J'ai énormément de mal à tutoyer les adultes et j'espère bien que quand je serais à leur place, on me respectera à mon tour :wink:

Ce que je n'aime pas c'est les vieux qui se la ramènent juste pour critiquer, l'autre jour quand je suis allée voter, il y avait une vieille dame avec un déambulateur qui arrivait près de moi, je ne l'ai pas vu ni entendu je regardais de l'autre côté en parlant à quelqu'un, et un vieux a commencé a parler hyper fort pour que tout le monde entende en disant " vous avez vu ça la jeunesse même pas elle se poussera pour laisser passer la vieille dame c'est honteux " tout le monde m'a regardé super méchant c'est là que j'ai vu la petite dame qui approchait, bien sur que je l'aurais laissé passé sans qu'on me le dise si je l'avais vu, mais au lieu que j'ai le temps de la remarquer on m'avait déjà diabolisée lol

Mais bon, je m'en moque de ceux-là je n'y prête pas attention je connais beaucoup de "vieux" très gentils et qui n'ont aucun a priori envers les jeunes.

Puis je suis largement habituée aux critiques tout le monde me pense droguée alcoolique fumeuse et au chômage :lol:

[size=75:36tooxjj]ps : et c'est celle qui a rendue une claque à sa maman qui dit ça :lol: :arrow: :arrow: [/size:36tooxjj]

Le 07/02/2008 à 16:36
Juriste d'élite


Inscrit : 03/06/07
Message(s) : 590 
Au fait est ce quelqu'un sait si une garde à vue pour une gifle (après une plainte de la victime bien sur) est courant ?

Moi je pensais que pour une gifle (si il y a une plainte) le prévenu était simplement convoqué au commissariat et au tribunal.

Le 07/02/2008 à 17:53
Juriste d'élite


Inscrit : 24/10/05
Message(s) : 1887 
C'est disproportionné, on se fait agresser dans la rue par exemple, il se passe rien, sauf si on est une célébrité, un fils de gendarme ou qu'on est à moitié crevé... :roll:

Le 09/02/2008 à 13:45
Juriste intéressé


Inscrit : 30/12/07
Message(s) : 42 
Pour moi, je trouve normal que le vouvoiement soit dans les deux sens : du prof à l'élève et de l'élève au prof. Bien sûr, un enfant doit respecter un adulte, mais le contraire aussi, non ? Evidemment, je vois mal un instituteur vouvoyer un enfant au primaire, mais au collège et au lycée, je trouverais ça quand même plus correct. Pourquoi ? Parce que c'est le moment où l'enfant apprend vraiment ce que peut être le respect et les conséquences que ça entraîne.
Si il voit et entend que le prof le traite comme lui le traite, il sera moins enclin à s'énerver et à jouer au con, tout simplement parce que le prof pourrait faire de même. Selon mon expérience et ce que je vois, le rapport élève/prof et plus globalement jeune/"vieux" est déséquilibré dans le sens où ceux qui sont plus "anciens" (c'est-à-dire globalement adultes) se croient tout permis face aux "jeunes" (ados je pense), qui de toutes façons "ne savent rien et se croient tout permis".

Pour moi, c'est là où il y a le vrai problème : dans notre société actuelle, le jeune est accusé de tous les maux (fainéant, glandeur, illétré, violent, aux moeurs "bizarres", etc.), et pourtant c'est lui l'avenir. C'est là un problème paradoxal vu que ceux qui "crachent" (sens figuré évidemment) sur la jeunesse attendent "normalement" qu'elle leur paye leur retraite. Ca ne me dérange pas de payer pour les plus anciens, mais il faudrait alors que je sois respecté par eux : ça ne fonctionne pas, sinon.

Le 09/02/2008 à 14:06
Juriste d'élite


Inscrit : 09/04/06
Message(s) : 967 
Malheureusement mon cher Ben, que les vieux nous respectent ou pas, ça changera rien au fait qu'on paiera (et qu'on aura aucune retraite).

edit: 400 messages sans faire du flood comme d'autres 8)

__________________________
"....durant les années en cause, ladite commune invitait les promoteurs immobiliers sollicitant des autorisations d'urbanisme à effectuer des contributions volontaires aux finances locales ainsi que les poursuites dont le maire a fait l'objet pour ces faits; ... justifiant suffisamment que la dépense litigieuse a été faite dans l'intérét de la société et peut, dès lors être déduite de ses résultats imposables..." CE 24/05/2006 "M. Genestar"

Le 09/02/2008 à 14:13
Juriste d'élite


Inscrit : 24/10/05
Message(s) : 1887 
Pas d'accord sur le fait de tutoyer un enseignant : ce n'est pas parce que lui tu tutoie l'élève que ce dernier doit en faire autant et ce n'est pas pour autant une marque d'irrespect, ça rend même parfois la relation entre élève et prof plus sympathique, mais l'élève de se doit de garder ses distances parce que si non c'est de l'insolence et j'en pense la mêle chose pour la relation entre salariés et patrons ou même prenons un exemple complètement irréaliste : le jour où je rencontre Sarko s'il me tutoie c'est son problème, moi je marque ma déférence et je le vouvoie, mais ça serait pareille pour n'importe quel représentant de l'État.

Le 09/02/2008 à 14:36
Juriste aux dents longues


Inscrit : 25/09/05
Message(s) : 90 
je suis d'accord avec Morsula, je ne vois pas quoi c'est irrespectueux de la part d'un prof de tutoyer son élève. Il ne faut pas voir le mal partout. Je me souviens que dans mon lycée, on préférait lorsque les profs nous tutoyaient.

Le 09/02/2008 à 17:04
Juriste d'élite


Inscrit : 17/07/06
Message(s) : 609 
Citation de Morsula :

Pas d'accord sur le fait de tutoyer un enseignant : ce n'est pas parce que lui tu tutoie l'élève que ce dernier doit en faire autant et ce n'est pas pour autant une marque d'irrespect, ça rend même parfois la relation entre élève et prof plus sympathique, mais l'élève de se doit de garder ses distances parce que si non c'est de l'insolence et j'en pense la mêle chose pour la relation entre salariés et patrons ou même prenons un exemple complètement irréaliste : le jour où je rencontre Sarko s'il me tutoie c'est son problème, moi je marque ma déférence et je le vouvoie, mais ça serait pareille pour n'importe quel représentant de l'État.

D'accord alors il faut lui dire : "Monsieur, vous êtes un connard." :lol:

Sinon sans rire moi ça ne me dérange pas qu'un prof tutoye ses élèves, cela dépend aussi de la manière dont c'est fait, si c'est fait dans une ralation de confiance je trouve même ça bien. Mais moi je ne me rappelle pas que le fait qu'un prof m'ait tutoyé m'ait choqué ou offencé.
Par contre dans les relations avec des personnes inconnues (par exemple dans le bus) je trouve normal que les anciens vouvoyent les jeunes! Dans le cas contraire je trouve ça déplacé.

__________________________
Pas d'Avenir Mais le Sourire[img:2cgv1w9t]http://img522.imageshack.us/img522/5823/imgch0.png[/img:2cgv1w9t]

Le 09/02/2008 à 17:49
Juriste intéressé


Inscrit : 30/12/07
Message(s) : 42 
J'ai presque toujours été tutoyé en classe, et ça ne m'a pas non plus donné envie de tout casser. Simplement, ce que je veux dire, c'est que je trouverais mieux que le vouvoiement aille des deux côtés : même si il est normal qu'un élève le fasse et instinctif qu'un adulte tutoie quelqu'un de bien plus jeune que lui, je ne pense pas que ça soit une bonne chose à long terme. Pourquoi ? Parce que ça peut amener des soucis de respect, et parce que je trouverais comme étant une jolie marque d'avancée que le vouvoiement soit pour tous.
Sincèrement, si un jeune "petit con" se fait vouvoyer par un prof au lieu de se faire tutoyer, il sera plus enclin à faire de même et à se calmer, tout simplement parce qu'il voit qu'on le respecte et qu'on ne le traite pas comme quelqu'un d'inférieur. Je ne veux pas dire que le tutoiement amène ce sentiment d'infériorité, loin de là, mais ça peut l'appuyer.

Puy-de-Dôme, Le 09/02/2008 à 18:52
Juriste d'élite
Licence 1


Inscrit : 17/02/07
Message(s) : 2462 
Nous devions à l'école/collège/lycée vouvoyer nos profs, se lever quand ils arrivaient et eux avaient un respect à notre égard. On nous ne appellait pas par notre prénom, mais par notre nom devancé par Mademoiselle sauf notre prof de gym.
Quant à moi, quand j'ai eu des stagiaires, il m'est arrivée de les tutoyer (avec leurs consentements) pour les encourager. :))

__________________________
Jean Foyer : « Le juge de l’administration : l’administration de ce juge. »
"Juger l’administration c’est encore administrer ».


http://www.u-clermont1.fr/
-université d'excellence dans le magazine "Challenge" de juin 2009-

AJOUTER UN MESSAGE RAPIDE SUR LA DISCUSSION
 
Pseudonyme/nom :
Adresse email :
Mot de passe :
 

PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ]