PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ]
Le 23/03/2005 à 13:26
Juriste d'élite


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 405 
je pense que la médiatisation est à double tranchant :
- soit elle va permettre la légalisation de l'euthanasie (chose pratiquée très couramment qu'elle soit active par injection d'une substance mortelle ou passive par débrachement d'un respirateur par exemple)
- soit elle va l'interdire et elle sera tellement controlée que jamais les médecins ne s'y risquerons
je pense que l'acharnement thérapeutique est inutile (avis personnel bien sur) mais lorsque l'on se retrouve dans la situation c'est vraiment différent.
De plus les progrès de la médecine en matière de cellules souches humaine (non-embryonnaires) sont fulgurant on arrive à rendre l'acitvité neuronale opérationnelle suite à une oedeme cérébral par exemple (cad que le cerveau va etre compressé à cause de l'oedeme et que des neurones vont "mourir" hors ils ne se renouvellent pas donc des facultés telles que la marche la parole (suivant la localisation de l'oedeme) sont perdues) les cellules souches d'origine humaine vont réussir à reconnecter les neurones entre eux et à rendre dans leur majeur partie les facultés
donc pas d'acharnement thérapeutique d'accord mais quand on se dit qu'on pourra peut-etre soigner son frère sa soeur ses parents dans quelques années le choix de l'euthanasie est très difficile
toutefois si la souffrance est insupportable et que le sujet survit grace à la morphine c'est que la fin est proche ...

Poser une question Ajouter un message - répondre
Moselle, Le 23/03/2005 à 13:31
Modérateur
Juriste


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 4161 
Oui, ici on a une loi puisqu'ils ont réussit à faire écourter son week end à Mr Bush. Mais qu'elles vont en être les suites? :?:

Le 23/03/2005 à 15:32
Juriste d'élite


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 405 
ça l'avenir nous le dira mais pour moi je pense que cette loi ne devrait pas l'interdire
reglementer cet acte est nécéssaire oui (quoiqu'il n'y a jamais trop eu de débordement à ce sujet) afin d'éviter des "grandmèreicide" pour avoir un héritage plus vite etc etc
le fait d'avoir médiatisé cet acte l'a rendu vulnérable car certaines catégories de personne pourrait alors avoir de mauvaises intentions...

Moselle, Le 19/04/2005 à 17:24
Modérateur
Juriste


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 4161 
La Belgique vient de créer un kit d'Euthanasie en pharmacie.
A début j'ai trouvé l'idée révoltante, mais en fait c'est limité aux médecins, sur commandes et les conditions d'accès sont superstrictes, donc pourquoi pas?
Des réactions?

Le 19/04/2005 à 19:35
Juriste d'élite


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 405 
Euthanasie en kit
Le Soir en ligne
dimanche 17 avril 2005, 13:18
imprimer cet article | envoyer cet article
Les médecins généralistes belges qui veulent pratiquer uneveuthanasie au domicile d'un patient peuvent se procurer dans 250 pharmacies du pays un «kit» contenant les produits et les matériels d'injection nécessaires.

Les praticiens doivent passer eux-mêmes commande à une des pharmacies qui diffuse le kit et peuvent le retirer dans les 24 heures;

Les médecins de famille éprouvaient jusqu'à présent des difficultés à pratiquer l'euthanasie à domicile dans des conditions correctes car les produits nécessaires n'étaient pas disponibles partout et ils ne savaient pas toujours quels produits et quels dosages commander, souligne la chaîne qui rappelle que 40% des euthanasies en Belgique se pratiquent à domicile.

Le coût du coffret est d'environ 60 euros et le médecin est tenu de rapporter à la pharmacie les doses de médicaments excédentaires, compte tenu de leur dangerosité, souligne de son côté le quotidien Le Soir. 250 pharmacies de la chaîne Multipharma proposent ce coffret depuis vendredi dernier, selon le quotidien.

En septembre 2002, la Belgique est devenue le deuxième pays au monde, après les Pays-Bas, à dépénaliser partiellement l'euthanasie. La loi encadre toutefois strictement la pratique qui ne peut avoir lieu que si le patient est affligé d'une souffrance physique ou psychique constante et insupportable » des suites d'une « affection accidentelle ou pathologique incurable » et « se trouve dans une situation médicale sans issue.


spéciale comme idée mais pouquoi pas si c'est vraiment necessaire
ils disent qu'ils avaient du mal à se procurer les substances donc c'est plutot mieux mais appeler sa un "kit" c'est un peu déplacé je trouve
alors vous avez le choix entre un kit de survit et celui de l'euthanasie
ouais après tout je n'y vois aucun inconveniants

Le 19/04/2005 à 19:41
Juriste intéressé


Inscrit : 19/04/05
Message(s) : 3 
Personnellement quand je regarde la télé et que je vois des pauvres gens au bord de l'agonie, je me dis "ça devrait être autorisé". Mais d'un autre côté, les médias montrent les images les plus choquantes et violentes :?

Je pousse le bouchon un peu loin ^-^, mais ne pourrait-il pas y avoir de l'abus ... ?

Le 19/04/2005 à 19:54
Juriste d'élite


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 405 
le code de deontologie est très précis et les médecins ne sont pas des sanguinaires assoifés de sang
les abus pourraient etre des pressions pour tuer la belle-mère afin d'avoir l'héritage plus vite mais si le médecin a un minimum de conscience professionelle je ne pense pas que les risques soient énormes
de plus les règles concernant l'euthanasie sont très stricte avec demande répétée du patient avoir consulté un autre médecin avis de la famille , etc
de toute façon je le redis ça ne fera que légaliser une pratique deja fort employée en médecine c'est un plus pour les médecins qui n'ont plus à craindre d'etre poursuivient pour homicide
Et surtout mefiez vous des médias et lisez les articles avec un sens critique (c'est necessaire sinon on deviendrait paranoïaque)
[j'aurais l'occasion d'ouvrir un debat la dessus après mes exams]

Moselle, Le 19/04/2005 à 21:48
Modérateur
Juriste


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 4161 
Moi je suis pour ce système, j'ai déjà exposé mes argument il y a bien longtemps. Ceux que ça intéresse reliront le débat.
Je pense que si on ne peut pass faire confiance au médecin dans ce genre de situation on ne peut jamais leur faire confiance.

Le 24/04/2005 à 17:12
Juriste d'élite


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 405 
tout à fait d'accord avec toi yann
je n'ai plus rien à ajouter
d'autres avis?

Le 28/04/2005 à 12:37
Juriste aux dents longues


Inscrit : 24/04/05
Message(s) : 90 
Moi pour donné mon avis , et en meme temps amené à reflechir je voudrais énoncé mon cas personel.

Ma soeur est dans le coma depuis 5ans , d'après les Docteurs elle n'a aucune chance de s'en sortir, et si par miracle elle sortirait de ce long "sommeil" et bien les Docteurs annoncent quel serait réduit à un état végétatif.

Personnelement je suis pour l'euthanasie.Dans le cas de ma soeur j'aimerai, quelle puisse reposée en paix.Mais il reste tout de meme un doute , certes les docteurs sont d'accord pour ne lui donner aucune chance mais si malgré cela il se trompait !?! ( je dis cela car j'ai entendu des cas similaire à celui de ma soeur , et qui était sortie de leur coma , et n'avait pas repris totalement leur faculté mais une bonne partie ).

Dans ce cas la , est ce que l'avis de ma famille , plus celui des médecins suffirait ? Peut-on donné la mort , ou plutot aider la personne , alors que celle-ci n'est pas consciente , ne peut pas donné son avis ?

Je trouve que ca demande une longue reflexion et je ne sais pas s'il y a forcément une issue (légale bien sure ) pour mon cas.

POur ce qui est du cas d'une personne qui demande de mettre fin à sa vie , la c'est différent.Je pense que si l'on peut montrer que la personne est dans un état psychologique "correct" il devrait avoir le droit de demandé qu'on l'aide à mourir..

Enfin voila , sinon vous les juristes , est ce qu'il y a des lignes consacrées au suicide?

+

__________________________
| 2ème année de Licence |

Moselle, Le 28/04/2005 à 13:34
Modérateur
Juriste


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 4161 
Est-ce de l'espoir ou de l'égoïsme? Là est toute la question sur le fait de maintenir en vie indéfiniment la personne.

Concernant le suicide seule la provocation au suicide est réprimée pénalement.


Ps: navré pour ta soeur. :(

Le 28/04/2005 à 15:56
Juriste aux dents longues


Inscrit : 24/04/05
Message(s) : 90 
Merci Yann , de plus c'était comme vous une futur juriste ( ou du moin ca en était une , enfin je ne sais pas si le fait d'étudier le droit renvoie à ce titre pour vous )..

De l'egoïsme , je ne pense pas , autant pour nous on veut quelle revienne , mais pour elle aussi , quelle aille mieu enfin tu dois comprendre je pense.

De l'espoir, oui ! Un espoir qui faiblit avec le temps pour moi et qui finira par etre inexistant malheureusement.

L'euthanasie serait pour moi un moyen de faire le deuil de ma soeur qui m'a quitté depuis longtemps..

Voila je tenais à dire ce que je ressentais pour que justement , vous , vous pouviez mieu comprendre le choix de certains

__________________________
| 2ème année de Licence |

Le 28/04/2005 à 18:12
Juriste d'élite


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 405 
je suis également navré pour ta soeur mais comme tu le dit dans son cas jamais elle ne pourra donner son avis sur l'euthanasie et comment prendre la decision?
les médecins en concertation avec la famille peuvent-ils prendre cette décision?
d'une manière juridique non mais d'une manière plus réaliste pour els personne pour l'euthanasie il serait préférable de se réferer à une personne de confiance (et même plusieurs tel parents frère soeur petit amis ... etc) qui connait parfaitement la personne et qui pourrait deviner ce qu'elle aurait choisit se sachant dans ces circonstances
il est aussi difficile d'attendre 10 ans que la personne se reveille et que quand celle ci se reveile elle soit dans un état physique et mental abominable de ne pas l'abreger de ses souffrances probables en cas de reveil
le dilemne est enorme et monstrueux à la fois
il reste toujours un espoir si petit soit-il mais il ne faut pas en perdre pour autant la raison
avoir une personne qu'on aime à charge et très dfficile notamment si celui-ci ne peut se nourrir ou aller faires ses besoins seuls si celle ci éprouve des difficultés à communiquer ...
il faut tout prendre en compte et prendre une decision avec l'accord de tous
l'espoir fait vivre comme on dit
encore une fois navré por ta soeur

Le 18/03/2007 à 22:15
Juriste d'élite


Inscrit : 03/05/05
Message(s) : 366 
Je vais relancer ce sujet pour la loi leonetti
J'ai du mal à piger.
Cette loi reconnait les testaments de fin de vie, le non acharneemnt thérapeutique, la personne de confiance si jamais le malade ne peut donner sa décision.

Et il y a cette partie qui m'intrigue beaucoup: la loi reconnait qu'un médecin, avec l'accord de son patient ou de sa famille, peut injecter au malade un produit en vue de soulager la souffrance mais qui risquerait abréger sa vie. Ca ne revient pas, d'une certaine manière à légaliser l'euthanasie presque active, genre cocktail lithique: sous le couvert de soulager la douleur, on abrège en fait la vie?

Il faut m'éclairer svp

Le 21/03/2007 à 09:34
Juriste d'élite


Inscrit : 19/03/07
Message(s) : 915 
Si tu as tout a fait raison.
Mais ça fait partie de la politique actuelle on fait les choses sans le dire.
Ici effectivement l'euthanasie active est légalisée sous couvert de soulager la douleur.
Sauf que le produit à injecter doit être un produit courant destiné simplement au soulagement de la douleur.
Par exemple une sur dose de morphine suffit à abréger les souffrances d'un patient mais on ne lui a pas administrer un médicament tueur comme le cocktail lithique.

__________________________
Ezekiel 25:17"La marche du vertueux est semée d'obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin surgir l'oeuvre du Malin. Bénit soit-il l'homme de bonne volonté qui au nom de la charité se fait le berger des faibles qu'il guide dans la vallée d'ombre de la mort et des larmes"


PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ]