PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ]
Rhône, Le 01/09/2008 à 15:37
Juriste d'élite
Master 2


Inscrit : 31/08/08
Message(s) : 701 
Salut, je suis nouvelle ici
Je viens de redoubler ma L2, et ça me dégoûte un peu ... je me questionne sur beaucoup de choses du coup, si je vais y arriver, si je vais réussir pour plus tard, etc ...
Y'en a beaucoup ici qui ont déjà redoublé ? Quelle(s) année(s) ? Comment cela s'est-il passé pour vous par la suite ?

Poser une question Ajouter un message - répondre
Le 01/09/2008 à 15:59
Juriste d'élite


Inscrit : 04/11/05
Message(s) : 1536 
Alors :

Je n'ai pas validé ma L2 du premier coup. Je suis donc passée en AJAC ou conditionnelle dans l'année supérieure, ayant réussi à valider un semestre de L2. Ce semestre a été assez largement validé l'année d'après (j'ai même bien mieux compris certaines notions de cours que l'année d'avant).

Enfin, ma L3 n'a même pas pu être validé, mais j'ai bien amélioré mes notes aux rattrapages dans la majorité des matières (mais pour conserver ses notes dans ma fac, faut avoir 12 :s). Ce qui fait que je redouble ma L3 droit public.

Pour réussir un redoublement, il ne faut pas non plus se dire que l'on n'est plus bête que les autres. Le mental est fondamental.

__________________________
Futur M2... !

Le 01/09/2008 à 16:09
Juriste acharné


Inscrit : 01/12/05
Message(s) : 130 
La question est à mon sens de savoir ce qui vous pose problème dans le fait de redoubler ?

Certes vous allez refaire des matières avec lesquelles vous avez déjà eu un premier contact, mais quelque part, le redoublement "démontre" que votre compréhension des matières n'était peut etre pas suffisante, en ce sens, un redoublement est au contraire une bonne chose puisque cela vous permettra de revoir les points qui n'ont pas été parfaitement assimilés.

Ensuite pour le "allez vous y arriver ? "
Dans la mesure où vous souhaitez continuer dans cette voie d'apprentissage et que vous êtes prête à fournir un minimum d'effort pour atteindre votre but, je dirais que vous avez toutes les chances de réussir.
Il faut faire attention au danger de se dire qu'un redoublement est synonyme d'échec, c'est entièrement faux.
Lorsque vous étiez enfant, combien de fois êtes vous tombée avant d'apprendre à marcher correctement ? Un certain nombre (conséquent) de fois probablement.
Le véritable échec n'est pas de redoubler. Un redoublement n'est qu'une étape sur la voie de l'apprentissage. En somme, vous allez ré-étudier certaines matières jusqu'a ce que vous les assimiliez totalement.

Quant à la question du "temps perdu" (qui est également récurrente dans ce genre de cas), pensez vous que dans une 40aine d'années, lorsque vous aurez eu votre emploi depuis longtemps et que vous serez plus proche de la retraite que du temps des études, vous vous soucierez réellement de cette année "perdue" ?

Tant que vous continuez à essayer, il n'y aura pas d'échec, le vrai échec ne viendra que si vous abandonnez.

Le 01/09/2008 à 17:37
Juriste acharné


Inscrit : 09/10/06
Message(s) : 111 
Mon chargé de TD de L1 en Droit Civil nous parlait toujours de son collègue qui a redoublé 3 fois sa L1 et qui, finalement, a réussi et est maintenant un brillant juriste dans sa spécialisation. Tout est possible.

Certes, le redoublement est une épreuve difficile : il faut se remettre en question, on a une ou plusieurs pressions supplémentaires mais parfois, c'est nécessaire!

J'ai personnellement redoublé ma L1, par manque de motivation. Je me suis dit à l'approche des examens que je n'allais pas y arriver à cause de 2 matières que je n'aimais pas vraiment et que je n'arrivais pas à comprendre. Finalement, 8 de moyenne à l'année. Puis, j'ai eu une "illumination" et j'ai réellement apprécié le droit. J'ai décidé de refaire cette année en m'investissant et en travaillant (je faisais mes TDs mais ne révisait pas). J'ai fini l'année avec un petit 11 et j'ai envie d'attaquer cette 2nd année. On m'a beaucoup parlé de la difficulté de celle-ci et je vois cela comme un challenge.

Peut-on connaitre tes notes de L2 (S3 et S4)? En t'investissant plus dans ton travail, tu ne peux que réussir ;)

Rhône, Le 01/09/2008 à 18:34
Juriste d'élite
Master 2


Inscrit : 31/08/08
Message(s) : 701 
ben au premier semestre j'ai eu 8,587 de moyenne, et au second j'ai eu 7,382, ce qui m'a fait une moyenne de 7,9 sur l'année ... pas brillant brillant hein :oops:

je dois aussi préciser que j'ai redoublé ma L1 aussi :oops:
[size=75:1hwj4t5r](mais bon, c'était ma première année en France, ma première année loin de papa et maman, alors y'a eu des circonstances atténuantes !)[/size:1hwj4t5r]

pourtant, je ne pense pas être particulièrement stupide non plus, au lycée je réussissais très bien, et en cours je comprends bien, les TD je les réussissais bien, mais vala, toujours aux examens, je subis une grosse montée d'angoisse, et je perd tous mes moyens ...

Et du coup, ma maman est un peu sur mon dos, parce que je bosse pas, ou que je fais aucun effort, ou que ceci ou que cela. J'ai beau lui dire que je ne suis pas la seule (parmi tous ceux que je connaissais en amphi, que les redoublants et deux ou trois personnes avaient validé leur premier semestre) mais rien n'y faire, pour elle, redoubler, qui plus est, deux fois d'afilé c'est la fin du monde :(

C'est pour ça que ça m'intéressait de parler à des gens qui auraient pu vivre la même chose que moi, mais qui s'en sont sortis par la suite (un espoir au moins pour moi !)

Enfin vala quoi :oops:

Le 01/09/2008 à 20:31
Juriste d'élite


Inscrit : 14/03/06
Message(s) : 1072 
j'ai personnellement redoublé une fois au lycée et une fois en fac (mon équivalence en Belgique ... ce qui est en fait la norme, je m'en suis même plutôt bien tiré en ne redoublant qu'une seule fois). Jusqu'à mon arrivée en Belgique je n'étais pas un foudre de travail et pour tout dire j'étais un gros feignant. En Belgique j'ai réalisé que pour avoir mon année il allait falloir que je crache mes tripes, malgré cela j'ai redoublé, mais j'ai persévéré et je m'y suis remis et ça a marché. Il y a un moment où j'ai réalisé qu'il fallait vraiment y aller et toujours travailler plus (même si beaucoup travaillent toujours plus que moi).

__________________________
Avocat (Liste 2) au Luxembourg
Diplômé en France, en Belgique et au Luxembourg
faluchard droit baptisé à Strasbourg
ancien SG et VP de l'AFGES (fédé des étudiants à Strasbourg)
ancien SG de l'AED (amicale de droit à Strasbourg)

Le 01/09/2008 à 21:41
Juriste d'élite


Inscrit : 03/06/07
Message(s) : 590 
Pour ton redoublement profite s'en pour éventuellement prendre d'autres options ou d'autres TD que lors de ta première année.
De cette façon je pense que tu auras moins l'impression de "tout recommencer".
Bien sur , cela entraîne + de travail.

Ensuite essaye de t'entrainer à faire des annales en temps réel et sans document comme ça tu t'habitueras au stress et à la pression.

Essaye aussi de cartonner en TD.
Car un 14 en TD permet defaire quelques erreurs à l'examen.

Voilà bon courage.

Puy-de-Dôme, Le 01/09/2008 à 22:50
Juriste d'élite
Licence 1


Inscrit : 17/02/07
Message(s) : 2462 
J'ai redoublé ma L1 en gardant des modules (4/7) et ma L2 (je garde cette année 4 matières et non pas modules, mais bon, c'est assez spécial). Quand j'ai redoublé, je me suis dis que comme je savais mes cours puisque mentalement, ils me revenaient, je n'étais pas obligé de trop forcer dans ces matières -particulièrement en L2-, je ne suis pas exemple. Le stress, lors des examens me fait perdre mes moyens. J'ai raté des matières qui étaient à apprendre par coeur tout spécialement les deux matières de finance publique, le pénal, le droit commercial-droit des affaires car ces matières avaient un coeff important.
Ce qui m'a consolé, en fin d'année, c'est que deux de mes tuteurs avaient triplé et quadruplé et se trouvaient l'un en M2, l'autre terminait son doctorat. Je me suis dis que je ne devais pas être aussi bête et que c'est parce que je me sentais idiote que je ne réussissais pas.

P.S. : Durant ma scolarité j'ai redoublé ma 4ème ainsi que ma terminale.

__________________________
Jean Foyer : « Le juge de l’administration : l’administration de ce juge. »
"Juger l’administration c’est encore administrer ».


http://www.u-clermont1.fr/
-université d'excellence dans le magazine "Challenge" de juin 2009-

Moselle, Le 02/09/2008 à 06:47
Modérateur
Juriste


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 4161 
Pour diverses raisons j'ai fait 3 deuxièmes années. Ca ne m'a empêché d'avoir ensuite une mention, toutes mes autres années sans rattrapage, de faire un M2 bien réputé et de trouver du boulot rapidement à la sortie de mes études.

Le tout est de bien identifier les raisons qui ont conduit à ton échec et d'y remédier. Est-ce un manque de travail? Est-ce que ton travail est efficace? Est-ce que tu t'es laissé perturber par des éléments extérieurs? Est-ce que le droit est bien fait pour toi? Etc... Après t'être bien interrogé tire tes conclusions sur la suite des opérations. Et si tu décides de poursuivre donne toi à fond.

Rhône, Le 02/09/2008 à 08:26
Juriste d'élite
Master 2


Inscrit : 31/08/08
Message(s) : 701 
bah à vrai dire, j'adore le droit, c'est vraiment super intéressant, et je sens bien que c'est là ma vocation. Sauf que deux échecs successifs comme ça, y'a vraiment de quoi déprimer ...

Je ne sais pas si c'est vraiment un manque de travail, en TD ça allait bien, puis je comprenais le cours. Ma chargé de TD de droit administratif me disait que j'avais les bons plans dans mes commentaires, mais que l'intro souvent n'était pas assez "prenante", et que je devais citer plus de jurisprudence (à chaque argument apparemment, et même plusieurs à la suite, parce que notre prof en veut beaucoup dans le devoir) et j'avais 9,5 de moyenne.

Mais le problème avec moi c'est que j'angoisse énormément, et je perd tous mes moyens. Je me souviens, pour la première session de Finances Publiques, LE chapitre que j'aimais le plus était sorti, et j'étais super contente, parce que je le connaissais sur le bout des doigts, mais une fois que je me suis mise à écrire ... je me souvenais de plus rien, c'était le trou noir, j'y arrivais plus, et j'ai commencé à paniquer, en voyant tout le monde écrire autour de moi, pendant plus d'une heure et demie j'ai poiroté comme ça, sans savoir quoi faire. J'ai fait une petite rédaction bancale et je suis partie (c'est la première fois que ça m'arrivait de partir avant les autres ! d'habitude je suis toujours la dernière à rendre ma copie !) (Note : j'ai eu 2 sur 20 hihi, je m'attendais quand même à moins !)

Ca m'est arrivé pour le bac d'histoire aussi (sauf que le bac je l'ai réussi lol). Et pourtant, quand on parle des cours ou des TD avec les amis, j'arrive à en parler, je comprends le cours, mais voilà, ce gros blocage aux examens ...

J'en viens à me demander si c'est le droit qui est difficile, ou moi qui n'en suis pas capable ... Pourtant, jusqu'à très récemment je gardais espoir,tout le monde disait que le "DEUG" était le plus dur en droit, et que le reste ça allait tout seul ... Est-ce vraiment le cas ? Ou vais-je avoir mon master après que des jeunôts aient leur thèse ? :-(

Le 02/09/2008 à 09:10
Juriste d'élite


Inscrit : 14/03/06
Message(s) : 1072 
à priori pour toi ce n'est pas le droit qui est difficile mais une gestion de la pression ... mais cela tu le retrouveras quelque soit ton choix d'orientation (continuer en droit ou changer d'orientation) et avec les mêmes résultats. Si tu aimes le droit il n'y a pas de raison de te réorienter pour cette raison. Continue à travailler beaucoup (connaissance des cours et de la JP), entraine toi à la rédaction (et pas seulement à la construction - plan) de devoir à partir de tes TP et des annales (recherche si il n'y a pas du tutorat dans ta fac, essaie de rendre le maximum de copies en TP). Mais surtout il va falloir que tu apprennes sérieusement à gérer ton stress, ça peut aller même jusqu'à consulter un psy qui pourra t'aider. Cela n'a rien de honteux, beaucoup d'étudiants se plantent pour cause de stress, mais peu y réagissent.

__________________________
Avocat (Liste 2) au Luxembourg
Diplômé en France, en Belgique et au Luxembourg
faluchard droit baptisé à Strasbourg
ancien SG et VP de l'AFGES (fédé des étudiants à Strasbourg)
ancien SG de l'AED (amicale de droit à Strasbourg)

Rhône, Le 02/09/2008 à 09:59
Juriste d'élite
Master 2


Inscrit : 31/08/08
Message(s) : 701 
aller jusqu'à consulter un psy à cause de l'angoisse en examens ? :shock:
waou ... j'y avais jamais pensé ... d'après ma maman, je manque de confiance en moi ...
Enfin bref, cette année je suis des cours à distance (je vais aller à la fac que pour les examens) en essayant de me trouver un stage ou un petit diplôme qui puisse se faire en un an ici, chez moi :?
J'ai 21 ans, et j'ai tous mes amis de lycée qui entrent en Masters, et moi je n'ai fait qu'une première année de droit en 3 ans de fac (et pourtant au lycée je réussissais mieux que certaines, mais bon ...) ... ça me déprime énormément. J'ose même pas en parler ... :(

Le 02/09/2008 à 14:25
Juriste d'élite


Inscrit : 04/11/05
Message(s) : 1536 
Bah, il ne faut pas non plus se comparer aux autres, car l'herbe paraît toujours plus verte chez le voisin.
Je pense que ta mère a également raison sur la possibilité que ce manque de confiance en toi, insidieusement t'angoisse.. La peur de se planter, de paraître moins intelligent.. Après, une question également qu'il se faut poser c'est: ais-je pris le droit parce que c'est que je veux faire, ou est-ce par ce que, bah, finalement, je ne savais pas quoi faire?

Et honnetement, tu as eu ton bac, tu as du donc normalement, réussir à gérer un peu le stress, non?

__________________________
Futur M2... !

Rhône, Le 02/09/2008 à 15:59
Juriste d'élite
Master 2


Inscrit : 31/08/08
Message(s) : 701 
voui j'ai eu mon bac, avec mention même, mais j'angoissais moins à l'époque... (sauf pour l'épreuve d'histoire, où j'ai carrément eu un énorme trou noir).

Ma maman me faisait faire des exercices de respiration de yoga avant chaque examens lol

Mais je voulais savoir en fait, jamais aucun de vous, parmi tout ceux qui ont redoublé une fois, deux fois, trois fois, jamais vous ne vous êtes sentis nuls ou désespérés ? Vous vous êtes jamais questionné sur tout et rien, au point de ne plus en dormir le soir ? Si vous y arriverez un jour, si le droit c'est fait pour vous, si vous êtes un idiot, si vos amis de lycée penseront que vous êtes un nul, si vos parents ont honte de vous, etc ... Vous ne vous êtes jamais posé ce genre de question ? :?

Le 02/09/2008 à 16:54
Juriste d'élite


Inscrit : 14/03/06
Message(s) : 1072 
si bien sur ça m'est arrivé. Mais je me suis repris et fixé comme objectif de l'avoir, pas par rapport aux autres mais pour moi.
Je ++++ les exercices de respiration : mon dernier exam déterminait si j'avais ou non mon diplôme (chose sympa des études en Belgique : la moyenne est à 12 et pas le droit aux notes en dessous de 10, on vous donne vos notes au fur et à mesure des corrections ce qui fait que je savais que même en ayant 0/20 au dernier exam j'avais encore 13/20 de moyenne mais que si j'avais une note éliminatoire à cette matière - qui était en plus le plus petit coef - j'avais pas mon année), j'étais tellement nerveux (taux d'échec très élevé à l'oral avec ce prof) que pour me calmer avant d'entrer j'ai marcher plusieurs fois à grandes enjambées le long du couloir en respirant à fond. :))

__________________________
Avocat (Liste 2) au Luxembourg
Diplômé en France, en Belgique et au Luxembourg
faluchard droit baptisé à Strasbourg
ancien SG et VP de l'AFGES (fédé des étudiants à Strasbourg)
ancien SG de l'AED (amicale de droit à Strasbourg)


PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ]