Ouverture des magasins le dimanche

Index des forums > Forum Actualité

PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ]
Moselle, Le 14/12/2007 à 18:38
Modérateur
Juriste


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 4163 
Petit débat d'actualité.

Les syndicalistes hurlent à la régression sociale. Les patrons se frotent déjà les mains.

Qu'en pensez vous?

A vos clavier...

Poser une question Ajouter un message - répondre
Le 14/12/2007 à 19:06
Juriste d'élite


Inscrit : 24/10/05
Message(s) : 1887 
Moi ça me tracasse pas spécialement, je trouve que c'est une bonne chose de libérer les forces de travail :lol:

Le 14/12/2007 à 19:07
Juriste d'élite


Inscrit : 29/09/07
Message(s) : 1294 
Le sujet est délicat, et je ne voudrais pas en faire un sujet politique.

Pour ma part, le dimanche est la seule journée chômée de la semaine, sachant que je travaille 3 vacations de 11 heures par semaine, plus une demi, et que je suis d'astreinte les autres jours (je ne travaille pas, mais on peut me rappeler). Dans ce cas, le dimanche prend une saveur particulière.

Donc, pour en venir au fond, deux choses me chagrinent :

1) les enseignes qui ouvraient le dimanche le faisaient en payant des amendes. Dans l'argumentaire médiatique pour permettre l'ouverture dominicale, j'ai entendu "de toute façon, puisqu'on le fait quand même autant légaliser, et les amendes payées pourront aller vers les salariés". D'un point de vue du respect du droit, cela me pose un pb : on viole la loi, et pour qu'elle ne soit plus violé, on finit par obtenir qu'elle change ! C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres...(la vérité !)

2) c'est un peu nase de ma part, mais même si je ne vais pas à la messe, le dimanche est la seule journée où les parents et les enfants sont certains d'être ensembles. Ca me gêne donc que certains parents salariés vont être obligés de travailler le dimanche.

Bon, enfin, je n'en fait pas un point dur. Autrement dit, ça ne me choque pas plus que ça. Si ça aide les petits salaires, tant mieux.

Voili voilou...

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Le 14/12/2007 à 19:25
Juriste acharné


Inscrit : 17/04/07
Message(s) : 101 
Apparament ce serai sur la base du volontariat et rémunéré le double donc pourquoi pas.
Ce qui serait interessant en revanche c'est que le salarié puisse choisir son jour de repos en contre partie,
le samedi par exemple, dans l'esprit de garder quand même des liens familiaux comme l'a souligné x-ray.
( comme quoi on peut être daccord sur quelquechose :)) :)) )

Le 14/12/2007 à 19:27
Juriste d'élite


Inscrit : 29/09/07
Message(s) : 1294 
Bah, ca m'fait plaisir, tiens !!!

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Le 14/12/2007 à 19:37
Juriste d'élite


Inscrit : 24/10/05
Message(s) : 1887 
Oh non, moi j'ai envie de critiquer SoNnY54, son pseudo me plaît pas, je vais changer d'opinion politique et même d'opinion tout court, juste pour le plaisir de pouvoir me chamailler, niark, niark :twisted: :arrow:

C'est vrai que selon les métiers le dimanche reste souvent la seule journée pour se retrouver tous ensemble, mais dans la mesure où ça serait sur la base du volontariat et payé double c'est une option intéressante tout de même.

Moselle, Le 15/12/2007 à 09:14
Modérateur
Juriste


Inscrit : 25/01/04
Message(s) : 4163 
Citation de SoNnY54 :

Apparament ce serai sur la base du volontariat et rémunéré le double donc pourquoi pas.
Ce qui serait interessant en revanche c'est que le salarié puisse choisir son jour de repos en contre partie,
le samedi par exemple, dans l'esprit de garder quand même des liens familiaux comme l'a souligné x-ray.
( comme quoi on peut être daccord sur quelquechose :)) :)) )


Le problème à mon avis c'est que la notion de volontariat est très relative en pratique. Bien sûr personne ne sera obligé de bosser le dimanche, mais le jour de l'entretien d'embauche on va lui poser la question, et qui sera engagé entre celui qui accepte et celui qui refuse?

Je suis plutôt pour une ouverture les dimanches, mais c'est très égoïste de ma part. De plus, je trouve les arguments avancés par le patronat pour le justifier plutôt discutables. Ils visent exactement le genre de clientèle que je suis et c'est tout, dire que c'est pour le bien des salariés, c'est de la [img:3pus9jch]http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Messages/censored-232335.gif[/img:3pus9jch]

Le 15/12/2007 à 09:39
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11087 
Bonjour,
Je n'ai jamais bien compris comment une démocratie pouvait obliger ses "ouailles" à se reposer un certain jour de la semaine sans leur demander leur avis, sous prétexte que ce serait le seul jour de la semaine permettant de voir ses enfants et sa famille. Et si, moi, j'ai pas envie de voir mes enfants ou ma famille ou que j'ai d'autres solutions pour voir tout ce petit monde un autre jour que le dimanche ?
Qui a décidé que c'était le seul jour possible ?

Citation de x-ray :


1) les enseignes qui ouvraient le dimanche le faisaient en payant des amendes. Dans l'argumentaire médiatique pour permettre l'ouverture dominicale, j'ai entendu "de toute façon, puisqu'on le fait quand même autant légaliser, et les amendes payées pourront aller vers les salariés". D'un point de vue du respect du droit, cela me pose un pb : on viole la loi, et pour qu'elle ne soit plus violé, on finit par obtenir qu'elle change ! C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres...(la vérité !)

Oui, mais on peut en dire autant du repos obligatoire du dimanche qui a été institué à cause des abus. Donc, on a interdit le travail le dimanche plutôt que de sanctionner les abus. Plutôt que de sanctionner les violations, on a interdit.

Et qui a parlé [u:2f3j0b8b]d'obliger[/u:2f3j0b8b] le travail le dimanche ?
Ceux qui sont contre parlent d'obligation, alors que ceux qui sont pour parlent de possibilité.
On n'est plus tout à fait à l'époque de Germinal...

Le 15/12/2007 à 10:36
Juriste d'élite


Inscrit : 29/09/07
Message(s) : 1294 
Bonjour Camille :

1) Sur la famille, je parle d'expérience. Chacun est effectivement libre de s'organiser comme il le veut avec ses enfants. Mais l'école, ça existe, et en dehors du dimanche, il n'y a que le mercredi de libre...Espérons que l'on ait pas besoin de vous ce jour là...

2) Sur l'obligation, comme l'a dit Yann, le pb c'est que même si elle n'est pas légale, la pression fera qu'elle risque de l'être dans les faits.

3) le choix passé de l'interdiction de travailler le dimanche est un choix lié à des questions religieuses. Etant donné les données statistiques sur le sujet, un autre jour pourrait effectivement être choisi...

4) le problème d'individualiser ce jour chômé est celui du contrôle. Comment vérifier que tous les employé d'une entreprises ont effectivement (et pas seulement en droit) un jour chômé s'il est différent pour chacun d'eux...Le choix d'un jour unique et commun rendait ce contrôle plus aisé.

5) Sur la sanction des abus par l'interdiction pure et simple du passé, les abus dont vous faîtes état n'étaient pas précédemment encadrés. Le travail le dimanche l'est. Aujourd'hui, ouvrir constitue donc bien une violation de la loi, ce qui n'était pas le cas avant que la loi n'existe...cqfd

6) Avec des "si moi, j'ai envie de" ou des "si moi je ne veux pas", comme vous débutez votre message, est-il encore besoin de parler de démocratie ensuite ? La volonté générale n'est pas constituée de la somme des volontés individuelles. Sinon, il n'y a pas de société possible. Et si moi, j'ai envie que ma fille de 6 ans aille au turbin pour arranger mes fin de mois ? Est-ce qu'on m'a demandé, à moi, en 89, si j'étais d'accord avec la Déclaration des droits de l'enfant ?? Ca ne tient pas la route.

7) Si vous me relisez, je n'ai jamais dit que j'étais contre à 100%, et je ne comprends pas le ton de votre message (d'où celui du mien). Si le choix du salarié est respecté, je ne suis pas plus opposé que ça à ce qu'il dispose de ce choix.

8) Vivement demain, que j'aille faire mes courses de Noël !! On n'es plus au temps de germinal, non mais !! :oops:

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Le 15/12/2007 à 13:52
Juriste d'élite


Inscrit : 26/10/06
Message(s) : 2595 
Pour ma part je serais pour que les magasins soient ouvert le dimanche, je trouve que le dimanche la ville est trop morte c'est d'ailleurs pour ça que quand j'ai le temps de sortir le dimanche je vais en Belgique où tout est ouvert :idea: ( et vu que je ne veux pas faire dans le commerce et que je déteste les réunions familiales je ne serais pas pénalisée !! HOUUU :twisted: )

Le 16/12/2007 à 11:05
Juriste d'élite


Inscrit : 09/04/06
Message(s) : 967 
Je pense qu'on oublit les employés dans le sondage.
Je ne suis pas opposé à l'ouverture de magasins le dimanche, loin de là mais pas question de signer un cheque en blanc aux patrons.
Il faut que cela reste sur la base du volontariat, et qu'on ne force pas les employés dans des clauses les obligeant à travailler le dimanche. Il faut également que ces horaires restent largement majorés. Bref, il faut de sérieuses garanties pour les employés.

__________________________
"....durant les années en cause, ladite commune invitait les promoteurs immobiliers sollicitant des autorisations d'urbanisme à effectuer des contributions volontaires aux finances locales ainsi que les poursuites dont le maire a fait l'objet pour ces faits; ... justifiant suffisamment que la dépense litigieuse a été faite dans l'intérét de la société et peut, dès lors être déduite de ses résultats imposables..." CE 24/05/2006 "M. Genestar"

Le 16/12/2007 à 15:12
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11087 
Bonjour,
Oui, bien sûr, bien sûr, mais pourquoi ne semble-t-on pas se poser dès maintenant la question avec les (nombreux, boulangeries, pâtisseries, fleuristes, petites surfaces alimentaires, etc,...) commerces déjà autorisés à ouvrir le dimanche ? En quoi en autoriser d'autres poserait-il un problème différent ? En quoi le fait de généraliser la mesure poserait-il un problème nouveau ?

Le 16/12/2007 à 23:24
Juriste intéressé


Inscrit : 12/08/04
Message(s) : 25 
si çà peut aider,par exemple, des étudiants à payer leur étude en bossant le dimanche, je suis d'accord (avec volontaria et tutti quanti...) . de toute façon, à leur âge, ils n'ont en général pas d'enfant donc pas de "vie de famille". plus tard, leur besoin seront différent et préféreront avoir les magasins ouvert le dimanche pour emmener leur chtit famille dans les boutiques pour aménagement (le ravito, c'est plutôt le samedi...) et ne voudront plus bosser le dimanche... :wink:

Le 16/12/2007 à 23:29
Juriste d'élite


Inscrit : 31/10/05
Message(s) : 1822 
j'avais vu un reportage aux infos l'autre jour, je crois que c'est à Toulouse, les magasins n'avaient pas l'autorisation d'ouvrir les 2 dimanches avant Noël. Bah tous les commerçants ralaient et les clients aussi.

Moi je pense que si ca arrange les deux parties (salariés et patron) pourquoi pas

__________________________
"I never was someone who was at ease with happiness"

Le 17/12/2007 à 07:00
Intervenant


Inscrit : 19/05/06
Message(s) : 11087 
Bonjour,
Citation de candix :


Moi je pense que si ca arrange les deux parties (salariés et patron) pourquoi pas

Oui et, euh... si les magasins qui ouvrent le dimanche restaient désespérément vides, le problème serait vite réglé.
D'où sortent donc tous ces gens qui viennent dans ces magasins ce jour-là ? Des étrangers, des nantis, des extra-terrestres ?
Le plus drôle, c'est qu'il y en a certainement parmi eux qui répondraient négativement à un sondage sur l'ouverture des magasins le dimanche...


PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ]