Droit de la propriété intellectuelle

Index des forums > Forum Orientation, Métiers du droit

Loire-Atlantique, Le 25/01/2015 à 23:28
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 25/01/15
Message(s) : 2 
Bonjour à tous,

C'est la première fois que je poste sur le forum donc j'espère que je suis au bon endroit.

Je me présente, je suis étudiante en seconde année de droit. Je suis à l'université de Nantes et j'aurais besoin de quelques conseils.
Je voudrais des renseignements sur le droit de la propriété intellectuelle. J'ai redoublé ma première année de droit et ma seconde année n'est pas forcément évidente mais j'adore ce que je fais.

Le droit de la propriété intellectuelle est-il bouché ?
La sélection est-elle dure ? Enfin ai-je une chance d'y arriver malgré un redoublement ?

Je vous remercie pour le temps que vous prendrez pour répondre à ce post.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Bouches-du-Rhône, Le 26/01/2015 à 17:38
Juriste acharné
Juriste


Inscrit : 17/10/07
Message(s) : 118 
Bonjour,

Pour commencer, redoubler une année concerne une grande partie des étudiants de Droit, pas de quoi baliser :).
La seconde année est assez difficile j'ai trouvé aussi je te rassure, en "quantité" je l'ai trouvée rude.

Lorsque je cherchais mon stage de fin de M2 et du travail (en 2014 ce n'est donc pas si vieux) j'ai au contraire trouvé que les secteurs les plus en recherche étaient le fiscal, le social, et la PI.
Donc j'ai envie de te dire non, le secteur de la PI n'est pas bouché d'après ce que j'ai pu voir, je le trouve surtout en expansion. J'ai moi-même commencé ma maigre (car courte à ce jour) carrière là-dedans et j'ignorais même l'existence de juristes dans ces endroits-là (les délégations régionales et affaires juridiques du CNRS, les universités, le CEA). Bien entendu, toutes les sociétés je dirais d'une "taille" suffisante disposent d'au moins un juriste en PI (si ce n'est une division au sein-même du département juridique). Par ailleurs, les cabinets de conseils en PI sont relativement nombreux car les entreprises "sous-traitent" énormément ce genre de services.
Ceci dit, il faut être mobile, et avoir un bon anglais a minima, d'après moi.

En ce qui concerne la sélection, tu as toutes tes chances "malgré" un redoublement. La sélection est rude parce qu'elle est sélective (jeu de mot pérave mais bon, c'est vrai) du fait de l'entrée en M2 et du fait que la PI attire énormément, il est vrai que ça passionne... pour maximiser tes chances, quelques conseils :
- effectue une partie de parcours universitaire à l'étranger, ne serait-ce que six mois en Erasmus/via ISEP (idem qu'Erasmus mais outre UE), ou un ou deux étés en stage à l'étranger si tu y parviens - il y a des bourses et aides régionales pour t'aider si le côté financier pose un problème, rends-toi au bureau des relations internationales de ta fac pour connaître leurs partenariats
- effectue un ou deux stages dans ce domaine, l'été, tant que ça dépasse pas 2 mois tu n'es pas payée mais ça se vend pour une entrée en M2
- bosse ton anglais (par un départ à l'étranger par ex...) et montre que ton niveau est suffisant pour en faire une langue de travail en passant le TOEIC/TOEFL en fin de L3/début de M1
- vois s'il n'y aurait pas à tout hasard un DU faisable en parallèle à ton M1. Je sais qu'à Aix un nouveau DU/DESU a ouvert pour la rentrée 2013 en PI ou innovation brevet, je ne sais plus trop

En somme ton dossier doit refléter ton attrait pour la matière dans laquelle tu espères te spécialiser en M2, et qu'il ait un "plus" par rapport à d'autres... Si tes notes sont moyennes, une expérience à l'étranger + dans le domaine de la PI peut le rendre "sexy" quand-même ;)

N'hésite pas si tu as d'autres questions :)

Gironde, Le 26/01/2015 à 17:50
Nul n'est censé ignorer ma loi.
Master 2


Inscrit : 17/11/12
Message(s) : 38 
Ainezumi a très bien répondu;
J'ai une amie qui est partie à Avignon là dedans et qui a eu un job assez facilement;

Je rajouterais juste que la sélection masterienne ne fait pas grief des deux premières années de droit. Il vaut mieux redoubler sa L1 que sa L3 ou son M1. Donc ne t'en fais pas.

Par contre, pour ce qui est de l'Erasmus, j'ai des amis qui ont ramassé un refus après un Erasmus à l'université de Washington (et Manchester) parce qu'ils étaient pas au niveau en droit français. Donc ça il faut bien réfléchir.

__________________________
CPI - ENM

Nord, Le 26/01/2015 à 18:11
Membre VIP
Juriste


Inscrit : 21/02/13
Message(s) : 257 
Bonjour,

Moi-même juriste en PI, je confirme totalement ce que dit Ainezumi et ne saurais que trop insister sur ce passage : "Il faut être mobile et avoir un bon anglais"

Si tu as ces deux conditions au moins jusqu'à ta trentaine, je pense que tu trouveras stages et boulots.

Ceci dit, je pense qu'il faut te donner quelques précisions complémentaires... Dans un nombre importants d'offres, ce n'est pas un juriste PI qui sera recherché mais un juriste droits des affaires avec des connaissances/compétences en PI. On peut avoir exactement le même raisonnement avec le droit des NTIC.

Par exemple, j'ai rarement vu de juriste recruté par une entreprise de distribution pour ses compétences en PI ne faire que de la PI (sauf dans les entreprises de distrib de luxe). Souvent il y a un pôle droit social et un pôle droit des affaires, le juriste PI étant associé à ce dernier, il aura principalement des missions de PI mais pourra aussi parfois avoir des missions ponctuelles relatives au droit des NTIC, au droit des sociétés, des assurances etc...

D'où l'extrême nécessité, afin d'assurer des débouchés, de toujours avoir une formation à valoriser en droit commun des contrats, droit des affaires, droit international et européen.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, le redoublement en 1e année n'est pas éliminatoire aux sélections des M2 et peut à l'inverse se faire oublier en sachant comment valoriser ses points forts (stage(s), langue(s) etc...). Ainezumi donne de bonnes pistes pour se valoriser à mon avis. A l'inverse, il est possible que plusieurs redoublements posent quelques problèmes. A l'université, on a tendance à plutôt bien tolérer les redoublements en L1 mais beaucoup moins par la suite. Rien d'impossible pour autant, la tâche se compliquera simplement...

Je pense que la langue est vraiment un facteur déterminant (il faut considérer que si elle ne l'est pas lors de la sélection aux M2, elle le deviendra plus tard...). L'anglais bien évidemment mais en matière de PI, je serais tenté de dire que l'allemand n'est pas négligeable tant il y a peu de personnes qui pratique la langue dans nos fac de droit. Il y a des possibilités de PI non négligeables en Allemagne ou proche de la frontière par ailleurs (ex. Arte a l'habitude de proposer un stage de juriste par an, l'allemand est évidemment demandé).

On a cette grande chance que cette matière soit relativement bien harmonisée et tend de plus en plus à l'être, c'est un grand avantage pour un juriste français qui souhaite partir à l'étranger. Si tu as l'opportunité de le faire, n'hésites pas, même en dehors du cadre universitaire (woofing, summer internship etc...).

En effet, comme le dit Payet, les Erasmus qui partent en M1 ne sont pas toujours les bienvenu en M2. Le mieux étant de bien adapter son programme Erasmus avec son M2, un ami avait à l'époque pris rdv avec un potentiel directeur de M2 en France pour savoir si ce qu'il prévoyait en Erasmus correspondait bien aux attentes de sélection du directeur de M2. Dans le cas inverse, il n'est pas rare de voir des étudiants erasmus refaire un M1 une fois rentré en France.

Loire-Atlantique, Le 28/01/2015 à 11:18
Juriste intéressé
Licence 2


Inscrit : 25/01/15
Message(s) : 2 
Bonjour, merci pour vos réponses qui m'éclairent un peu plus sur la formation.
Que conseillez-vous de faire comme master 1 ? Droit privé général ou droit des affaires ?

Je vous remercie

Nord, Le 28/01/2015 à 11:39
Membre VIP
Juriste


Inscrit : 21/02/13
Message(s) : 257 
De manière générale, je t'aurais plutôt conseillé un M1 droit des affaires ou un M1 droit international/européen avec des options en PI ou à défaut à compléter en suivant le DU PI.

Mais après vérification, à Nantes, le M1 droit privé général est plutôt bien adapté pour une fois. La grande force de ce M1 pour toi serait d'avoir un cours obligatoire de PI dans les 2 semestres, couplé avec droit de la concurrence, de la consommation et du commerce électronique, il devient un très bon M1 à choisir. Certes, tu n'auras pas de cours de droit fiscal, mais on ne va pas le cacher, peu de jeunes diplômés en PI ont de vastes notions de droit fiscal...

Tu as un choix assez large, je t'avoue qu'il est difficile de choisir entre ces 3 M1... Mais dans tous les cas, le DU PI à Nantes me semble vraiment bien fait. Si ça te semble possible financièrement et du point de vue emploi du temps, je te conseille de coupler l'un des M1 ci-dessus avec ce DU. Comme ça, dans tous les cas, ta formation en M1 sera très complète et adaptée.

AJOUTER UN MESSAGE RAPIDE SUR LA DISCUSSION
 
Pseudonyme/nom :
Adresse email :
Mot de passe :
 

PAGE : [ 1 ]