Différences de formation entre facs parisienne et de provinciales

Index des forums > Forum Orientation, Métiers du droit

PAGES : [ 1 ] [ 2 ]
Poser une question Ajouter un message - répondre
Jura, Le 06/10/2017 à 08:37
Modérateur
Licence 2


Inscrit : 17/09/16
Message(s) : 386 
Bonjour,
En fait, c’est super simple.

On va classer le prestige des facultés en fonction des poursuites d’études en pourcentage.

Alors on va nous dire que X% des gens issus de Paris vont à l’ENM, au CRFPA etc...

Paris, c’est 5 millions d’habitants, de nombreuses facultés.
Une ville comme besançon, c’est +/- 100.000 habitants, une seule fac, et environs 60 en M1/M2.

Donc forcément, des Facs Parisiennes qui forment X fois plus de M2 vont avoir un taux de pénétration dans les grandes écoles ou à l’ENM ou ailleurs plus important.
Et sur ces M2, il est plus simple, comme ça a été dit, de trouver 100 excellents élèves sur un vivier de 2000 que 100 sur un vivier de 3/400.

C’est comme si on comparait le nombre d’Indien par rapport à la population mondiale.

Si maintenant on parle en terme d’insertion pro, la petite faculté de Besaçon se classe 3ème derrière Panthéon/sorbonne.



Après, il y a aussi les attentes des facultés qui ne sont pas négligeables, Besançon qui se découvre des ambitions élitistes vient de passer à 3TD/semaine avec 33/35 h de cours à la semaine et cultive l’amour du pourvoi en Cassation dès la L2 ... Ce qui semble être une exception comtoise cette rédaction semblant plutôt réservée à des M1/M2.
La plupart des profs que j’ai sont des anciens prof de la Sorbonne ou Panthéon.

Et puis, Paris, c’est Paris.

Marquez « L’Oréal - Besançon » et « L’Oréal - Paris » vous n’aurez pas le même résultat.

__________________________
Au delà du possible.

AJOUTER UN MESSAGE RAPIDE SUR LA DISCUSSION
 
Pseudonyme/nom :
Adresse email :
Mot de passe :
 

PAGES : [ 1 ] [ 2 ]